Les Francofolies 2016 : le succès historique de la 32ème édition

Francos2016_visuel-VERTICAL

Les chiffres sont éloquents : 14 concerts complets, 90 320 entrées en salle et une fréquentation globale de plus de 145 000 festivaliers sur les 5 jours qu’a duré le festival. La 32ème édition des Francofolies est un vrai succès !

13645307_10154433683043530_1239530199781757572_n

Jeunesse et renouveau

Avec 86 concerts et 374 artistes sur 6 scènes, la programmation éclectique a rassemblé cette année encore toutes les générations autour de la chanson, de la pop, mais aussi du hip-hop et de l’électro. Et le pari du rajeunissement souhaité par la nouvelle direction a cartonné. Louane, Maître Gims et Marina Kaye ont attiré de très jeunes festivaliers (à partir de 6 ans…), ceux-là même qui viendront seuls dans une dizaine d’années avec un goût musical, espérons-le, plus assuré (et je précise qu’en 1986, mon premier concert était … Jeanne Mas, donc je compatis.)

Les plus responsables des parents ont emmené leur marmaille découvrir, en ouverture du festival le 13 juillet, le désopilant Pouêt de François Hadji-Lazaro, ex-leader de Pigalle et des Garçons Bouchers, groupe de la scène rock alternative française des années 90. Musicien hors-pair (il jouera d’une dizaine d’instruments tout au long du spectacle) et comédien né, François embarque avec lui petits et grands avec force perruque et chapeau. L’hilarité est alors comble dans les rangs du public avec des chansons parlant du football, de la visite au zoo, des vacances chez Papy et des courses avec Mamy. Mention spéciale à la chanson qui revisite plusieurs musiques populaires issues de Chine, de Bretagne, des USA, de Roumanie, et qui milite finement par la même occasion pour le rapprochement entre les peuples.

2016 est également l’année du renouveau artistique sur la scène Jean-Louis Foulquier : Nekfeu, Ibrahim Maalouf, Broken Back, Jain, Balthazar, Guts, Jeanne Added, Madeon et Parov Stelar sont ainsi passés pour la première fois sur l’esplanade Saint-Jean d’Acre.

Les concerts magiques de Caravan Palace et Jeanne Added

On retient les exceptionnels concerts donnés par les rois de l’électro-swing français Caravan Palace et de Jeanne Added.

On connaissait la réputation explosive des premiers, on ne se doutait pas qu’ils envoyaient autant d’énergie positive. Emmené par la chanteuse sexy Zoé Colotis et les férus de jazz manouche Arnaud Vial, Charles Delaporte et Hugues Payen, Caravan Palace électrise la foule ce soir du 16 juillet. Il est vrai que le groupe avait une « revanche » à prendre comme le précise Zoé : « L’année dernière nous avions dû annuler notre concert à cause de la tempête, donc ce soir, on vient pour en découdre ! ». S’enchaînent alors nombreux titres de leur dernier album <|°_°|> aux accents house music ponctués par d’athlétiques démonstrations de lindy hop. La revanche fut sacrément belle et le public aux anges.

Pour Jeanne Added, ce fut moins paradisiaque. Avant-dernière artiste à se produire au festival, sa prestation est en tout point parfaite : vocalement et musicalement, c’est un feu d’artifice electro-rock. Elle dit concevoir la scène « avec exigence et engagement » et c’est peu de le dire. Jeanne est une guerrière doublée d’une poétesse. Une artiste rare qui malheureusement est mollement applaudie, le public présent ce 17 juillet réservant tout sa passion aux Insus, les ex-Téléphone qu’on (ré)écoute sans entrain ni nostalgie.

13710017_10154436768378530_1548359151435104009_n

Brigitte, Daniel, Caroline et George …

Côté création originale, Henri, Brigitte et Daniel, spectacle unique autour du répertoire de Daniel Balavoine par Brigitte était très attendu et déçoit quelque peu. « Daniel Balavoine fut un artiste fort, sensible, solaire, engagé, si inspirant. Nous allons revisiter quelques chansons de son répertoire, pas forcément les plus populaires, pour remettre dans la lumière son écriture riche et généreuse, qui est un terrain de jeu exceptionnel pour la voix » annonçaient Sylvie et Aurélie et effectivement passée l’intro musical planante concoctée par Bon Voyage Organisation (qui assure toutes les réorchestrations des titres aux échos néo-egyptiens et nord-africains), Brigitte enchaîne « Johnny Rockfort », « L’Aziza », « Lucie », « Lipstick polychrome », « Sauver l’amour », « Vivre ou survire » et de nombreux titres méconnus qui, si ces derniers sont bons, douchent un peu le public bien plus enthousiaste quand il peut fredonner des airs connus par cœur « Et comment retrouver le goût de la vie, etc. etc. » Excellentes comme toujours dans l’interprétation, Brigitte peine cependant à investir la grande salle de La Coursive, enchaînant minauderies et pas de danse orientaux. Bof !

Bien plus emballante, la pièce musicale imaginée par Caroline Loeb : George Sand, ma vie, son œuvre. Jouée le jour de la clôture du festival, cette pièce qui mixe chansons, biographie de la femme de lettres George Sand et bribes de vie de l’auteur-interprète de C’est la Ouate est une déclaration d’amour à la littérature doublée d’une fine réflexion sur le féminisme. Une pièce intelligente qui tourne maintenant depuis 3 ans (lire interview de l’artiste sur theARTchemists)

13731538_10154440280158530_443317807510961947_n

Les découvertes … et tout ce que j’ai raté

Les Francos c’est aussi de belles découvertes en live. Parmi elles de véritables pépites de la chanson française actuelle : Pain-Noir, Nord, Radio Elvis, Jackie Palmer, Grand Blanc et Frère Animal dont on suivra désormais l’actualité avec attention et parlera autour de nous ; mais c’est aussi, et à regret, des rendez-vous non honorés pour cause d’offre bien trop pléthorique : la soirée électro Ed Banger à La Sirène, la création de Bernard Lavilliers Pouvoirs ou encore les concerts de Lou Doillon, Katerine et Louise Attaque. On recroisera la route de ces artistes ici ou ailleurs très prochainement. Quant aux Francos 2017, 33ème du nom, ce sera du 12 au 16 juillet !

Et plus si affinités

Pour savourer les temps forts de l’édition 2016 des Francofolies, rendez-vous sur le site du festival :

http://www.francofolies.fr/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.