Fêtes de Montmartre : les jardins Renoir au temps du French Cancan

Le bleu du ciel, l’abondante verdure, des vignes à flanc de collines, de petites maisons accueillantes, des ruelles tortueuses et pavées où il fait bon se perdre à la chaleur du soleil printanier … nous sommes un samedi après-midi, et Montmartre s’offre à nous. Pas le Montmartre d’aujourd’hui, non, celui du temps jadis, à l’heure radieuse et si pittoresque du Cancan, de la Goulue et du Chat Noir, d’Aristide Bruant et des cabarets, des apaches, des moulins et du maquis.

Montmartre alors, c’était l’ailleurs, la campagne en haut d’une éminence, un lieu populeux, malfamé, champêtre, où artistes et malfrats se croisaient. Un lieu magique, comme nous l’explique Renoir qui nous accueille, souriant et cordial, blouse maculée de peinture et casquette crânement arborée, à l’entrée du musée Montmartre. Oui, oui ! Renoir lui-même, revenu de l’au-delà, le temps d’un weekend pour nous conter son cher Montmartre, ce lieu d’exception où il trouva l’inspiration qui le rendra célèbre.

Il va nous raconter ce quartier, tandis que nous l’écoutons, assis en cercle dans les jardins qui portent son nom. Pour le seconder, des musiciens, un prestidigitateur, des caricaturistes, des danseuses qui chantent, valsent, rient, nous entraînent dans leur sillage avec passion. On les écoute en dégustant un verre, une glace ou une barbapapa, en s’amusant avec les jeux de société d’alors, positionnés aux quatre coins du jardin, dans une ambiance délicieusement rétro de kermesse  d’antan, de fête de village.

Le musée quant à lui, permet de replacer ces activités ludiques et ces divertissements dans un contexte historique, culturel et artistique, illustré d’affiches et de photos, partagé entre plaisirs de la chair et du vin, spectacles et bal musette, épisode sanglant de la Commune et vie bucolique des habitants. Organisées tous les premiers weekends mensuels de mai à septembre 2014, les Fêtes de Montmartre offrent un moment de détente apprécié par tous, à vivre en famille, entre amis ou en amoureux. Un moment rare où l’on respire les parfums de cette époque qu’on appelait belle, tandis que les vignes de Montmartre déroulent aux pieds des visiteurs charmés leurs grappes naissantes.

 

Et plus si affinités

www.fete-de-montmartre.com

Musée de Montmartre

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.