Festival de Cannes 2019 – Concours Moteur ! : graines de Palmes sur la Croisette ?

Cannes : projections à gogo, montée des marches, robes longues, smokings, cocktails, limousines, confs de presse, photographes … et 25 gamins de 14 à 22 ans qui débarquent avec la banane pour découvrir la Mecque du Cinéma. Des touristes ? Pas vraiment … nos loulous vont peut-être y revenir à Cannes, dans les années qui viennent, et par la grande porte, souhaitons-le, pour y montrer leurs films et rafler quelques Palmes, pourquoi pas ?

Car ces réalisateurs en herbe venus de toute la France, plus particulièrement du Nord, composent la nouvelle fournée du concours Moteur ! initié il y a trois ans par l’asso du même nom, structure drivée par Caroline Sénéclauze, Membre de l’Observatoire de la Diversité du CSA, Directrice associée de l’Orchestre de l’Alliance, et plein d’autres choses à son actif, s’il vous plaît, on rigole pas, là. Parce que le projet porte ses fruits, et en bien !

Pour preuve, le visionnage des œuvres concoctées par chacun de ces chérubins de la peloche virtuelle, armé d’un smartphone pour célébrer en 90 secondes, je cite, « une personne de son entourage qui l’inspire ». Certains feront l’apologie, qui d’un père, qui d’un frère, qui d’une maman, qui d’une sœur, d’autres rendront hommage à des metteurs en scène, des auteurs, des entrepreneurs … des abstractions comme l’humour, des éléments comme la pluie également …

Bref nos pitous ont de la suite dans les idées, ce qu’on appelle l’inspiration, doublée d’une sincérité désarmante qu’il ne faut pas confondre avec de la candeur. De la suite dans les idées bien évidemment, qu’il s’agisse de narration ou de cadrages, de dialogue ou d’arguments … et une perception du monde qui va vous réconcilier avec cette jeunesse qu’on considère comme trop connectée pour être fiable et viable. Grossière erreur …

que Moteur ! s’emploie à effacer, en sélectionnant 25 short films via un jury de pros où l’on distingue la réalisatrice Juliette Bertucelli, les acteurs Samuel le Bihan et Déborah Lukumuena, Le présentateur Harry Roselmack, le rappeur Gringe … donc pas des débutants, loin s’en faut. Autant dire que leur palmarès vaut son pesant de cacahuètes … et de promesses d’avenir. Car l’objectif de Moteur ! est de favoriser l’égalité des chances … par l’art au besoin, entre concours et ateliers, dans les collèges, les lycées en zones difficiles.

Motto : «  Les jeunes ont du talent.  Nous le mettons en lumière ».  Dieu sait s’il y en a besoin à l’heure où on liquide ce qui reste d’Éducation Nationale et républicaine, où on fracasse les vocations à grands coups de Parcoursup. En trois ans, plus de 1000 gosses ont profité de ces interventions en mode « serious game ». La récompense ? Pour ces 25 lauréats, un voyage de quatre jours en milieu festivalier à paillettes, avec leurs bobines hilares photographiées par JR et affichées en grand format N/B sur les murs de la gare SNCF dans le cadre de l’opération Inside out.

Mais comme autres prix on trouve une kyrielle de formations, notamment celle de l’ESRA, une bourse du CNC, des journées à l’AFP, dans les locaux de Facebook, de TF1 ou de France Télévision, … soit l’occasion de briser les frontières, de voir qu’au delà des murs, il y a autre chose, un avenir possible, une carrière envisageable … et que chacun peut y prétendre, du moment qu’il prend confiance en soi et ose regarder plus loin que l’horizon qu’on lui impose.

Et plus si affinités

https://www.leprojetmoteur.org/

https://www.youtube.com/channel/UCZYEnGjvdCo31CdURKId5yw/videos

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.