La Ferme des corps : Dr Bill Bass, spécialiste en décomposition humaine ?

Alors que les vacances approchent (courage plus que quelques semaines à tenir), listons les ouvrages capables de vous tenir en haleine sur la plage, alors que vous rôtissez comme saucisse en barbecue – cela vaut aussi pour la montagne, la campagne … ou chez vous, malheureux qui resteriez au bercail : parmi cette bibliographie estivale, notons La Ferme des corps … qui n’est pas une fiction mais un témoignage pour le moins détonnant.

Au cœur de cet ouvrage, les travaux de Bill Brass, anthropologue judiciaire de son état, docteur et enseignant émérite, consultant régulier des corps de police américains pour ce qui est d’identifier les cadavres douteux, trop abîmés pour être reconnus de visu. Aujourd’hui âgé de 90 ans, le monsieur est une véritable entité dans son domaine, un pionnier, suffisamment impressionnant pour avoir inspiré la célèbre Patricia Cornwell dans La Séquence des Morts, l’une des aventures de l’héroïne Kay Scarpetta.

A la source de l’incroyable lucidité du Dr Bass, cette ferme des corps où le reportage du journaliste Jon Jefferson nous entraîne. Nous sommes à Knoxville dans le Tennessee au cœur d’un complexe scientifique précurseur puisqu’on y étudie les différentes situations de putréfaction du cadavre. Ainsi aux quatre coins de la propriété, on trouve des dépouilles qui se désagrègent, qui dans l’herbe, qui sous du fumier, qui à l’air libre sous le soleil, ou dans un environnement humide …

Bref tous les cas de figure sont envisagés, explorés et observés avec une jalouse vigilance pour noter les moindres évolutions du processus. Pour permettre ensuite de reconnaître ces signes dans le cadre d’enquêtes complexes où victime et conditions de décès sont illisibles. Pas de panique, ches lecteurs, le livre n’est ni vomitif par excès de détails atroces, ni soporifique comme une thèse de chercheur. Au contraire …

Le style dynamique de Jefferson trace le lien entre investigations prenantes et lecture concrète des cas étudiés sur le terrain. La technique est exposée en termes simples, on fait immédiatement la corrélation entre l’expérience menée et sa portée dans l’expertise de victimes et de scènes de crime. On ressent par ailleurs cette excitation propre à l’enquêteur motivé par la quête de la vérité, l’envie de comprendre, de savoir, de saisir un réalité qui lui échappe …

Comme tout sujet passionnant traité sur un mode accrocheur mais pertinent, ce livre se lit trop vite. On en ressort édifié par cette approche à priori choquante, qui percute nos croyances et nos peurs, concernant le devenir de la dépouille. Les individus utilisés dans la ferme des corps ont tous fait don de leur corps à la science … et il faut croire que cet usage au sein de la recherche, s’il est inattendu, est aussi nécessaire.

Et plus si affinités

http://www.lecerclepoints.com/livre-ferme-corps-bill-bass-9782020821704.htm

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.