Fashioning fashion : les éternelles outrances de la mode ?

Il y a peu, nous vous entrainions dans les méandres drolatiques de l’expo Arrrgh ! consacrée par la Gaîté Lyrique aux outrances des stylistes contemporains. Matières détournées, recyclage, déconstruction des volumes, redéfinition des proportions … les créateurs exposés s’en sont donnés à cœur joie en matière d’imaginaire.


Ils ne sont pourtant pas les seuls, et ce faisant, ils ne font que perpétuer une tradition, celle des robes à panier, des crinolines, des tailles de guêpe. Et pour s’en convaincre, il convient d’aller faire un petit tour parmi les vitrines de Fashioning Fashion. Proposée par le musée des Arts décoratifs, ce voyage traverse deux ans de mode, de l’ère des Lumières à l’aube du XXème siècle.

C’est là qu’on réalise que le vestimentaire et le cycle de la mode qui en redéfinit les normes d’âge en âge, répondent à des mécanismes toujours semblables. Mise en avant des techniques et des savoir faire les plus précieux (broderies, joaillerie, tissage, coloration), déformation/modelage de la silhouette suivant le regard que l’on porte sur le corps, on évolue entre libération et emprisonnement de l’individu, au gré des mutations politiques et sociétales.

On perçoit par ailleurs et avec force cette conception de l’habit comme appartenance à un milieu, à une classe, comme élément de séduction, comme langage silencieux, comme transgression ou ancrage, comme objet de luxe également. Une réflexion intéressante, un parcours ingénieux qui attire notre attention sur l’ensemble des costumes ou leurs détails.

 

Et plus si affinités

L’exposition se termine le 14 avril 2013 mais pour les curieux il demeure les explications du site :

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/accueil-292/une-486/francais/mode-et-textile/expositions-70/actuellement-447/fashioning-fashion-deux-siecles-de/