Fashion Mix – le catalogue : carnet de voyage des oiseaux de mode

9782081343092

Après Fashion Mix l’expo, Fashion Mix le catalogue. Et l’occasion pour nous de consacrer quelques paragraphes au complément rédigé et illustré du parcours proposé par le Musée de l’Histoire de l’Immigration. Ce dernier aborde le sujet de façon chronologique ? Le catalogue prend le contrepied en traitant la chose par familles géographiques : britanniques, slaves, espagnols, italiens, américains, japonais …

On revient sur les biographies des couturiers cités, d’où ils viennent, comment ils ont pénétré l’univers de la mode, comment ils ont débarqué à Paris, comment ils ont percé et se sont imposés. Des photos de modèles illustrent chaque présentation tandis que des textes d’introduction synthétisent les influences et la portée de chaque communauté.

Success stories ? Pour certains oui, si l’on prend pour exemple Balenciaga, né dans un village de pêcheurs. Pour d’autres, la couture constitue une voie de salut, ainsi Castillo aristocrate dont le père est fusillé pendant la guerre d’Espagne, et que rien ne destinait à la carrière de styliste. Déchéance sociale ou épanouissement ? Dans tous les cas, la réussite dans la mode et l’arrivée sur le territoire français coïncident d’heureuse façon pour tracer une route nouvelle.

Et tous de se construire en dehors d’un déterminisme social, échappant à des carrières tracées d’avance pour dessiner la leur de main de maître, tandis qu’ils déroulent leurs modèles sur le papier, leurs tissus dans leurs ateliers. Leurs savoir faire comme leur inventivité irriguée par des cultures autres ne laisseront pas insensibles, et très vite ils sont tous repérés, engagés, mis en lumière. Travail de réseau facilité par la promiscuité d’un milieu professionnel restreint où tout le monde se connaît, ce repérage bénéficie des flux migratoires rattachés aux secousses du temps.

Les arméniens vite sont privilégiés pour leur connaissance de la broderie, les espagnols marquent par leur sens de la couleur, en constante concurrence les maisons de couture françaises se concentrent sur ces profils venus d’ailleurs, saisissant la chance de se singulariser ainsi aux yeux d’une clientèle exigeante de qualité, friande de nouveauté. Edité chez Flammarion en partenariat avec le Musée de l’Histoire de l’immigration et le Palais Galliera – Musée de la mode de la ville de Paris, Fashion Mix – Mode d’ici. Créateurs d’ailleurs se lit avec plaisir, replaçant ces biographies dans un contexte historique et social plus large.

Ecrit en caractères larges et lisibles, facile à consulter, ce livre prolonge le propos ébauché dans l’exposition de façon pertinente. De par son style et ses illustrations, il s’adresse aussi bien aux passionnés de mode qu’aux curieux d’Histoire, aux lecteurs émérites comme aux étudiants. On appréciera d’autant la transversalité de l’étude qu’elle éclaire une vision constructive, positive et collective. Preuve que l’art et la créativité n’ont finalement pas de frontière ?

Et plus si affinités

http://www.histoire-immigration.fr/2014/6/fashion-mix

http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=47075&levelCode=arts