Extension, Cirque Inextrémiste : vers cet équilibre qui échappe

Des plots de signalisation lumineux, du grillage, des planches de bois, des bonbonnes de gaz, ces quelques éléments constituent avec simplicité, efficacité et beauté la scénographie d’Extension – flirtant entre le chantier et le terrain vague – le dernier spectacle du Cirque Inextrémiste. Depuis plusieurs années, la compagnie s’applique à transformer des objets du quotidien en agrès, jouant avec délectation de l’instabilité d’éléments a priori stables par leur poids et leur matière. Ils redonnent de la fragilité aux choses, aux êtres.

Les complices Yann Ecauvre, Rémi Lecocq et Sylvain Briani-Colin ou Jérémy Olivier, ne ratent aucune occasion de se mettre en danger avec leur partenaire, que ce soit sur le ton de l’amitié, du défi, de l’humour ou encore de la cruauté. D’ailleurs l’excitation ne peut venir que de là, de ce péril permanent dont émane une forte tension. Dans ce travail d’équilibre et d’acrobatie, la prise de risque, sans être magnifiée, est mise en scène de telle sorte qu’elle prend une grande valeur. Les circassiens donnent le temps aux choses à leur mise en place, à leur exécution. Partenaire privilégié de leur pratique, ils le rendent palpable.

084-inextremiste_mg_7207-modifier

Dans Extension l’espace sonore est épuré et enrichi parcimonieusement de musiques qui « dépotent » parfois autant que l’engin mécanique conduit par un des artistes. Le spectateur n’est pas oppressé par tout ce qui entoure, fait le spectacle. Lumières, sons, scénographie, costumes sont d’une sobriété déconcertante, donnant la part belle à la justesse et à la vérité de ce qui se joue. Car l’on sent bien ce qui relie ces interprètes malgré les coups bas, comme de retirer son fauteuil roulant à Rémi Lecocq circassien tétraplégique : c’est la solidarité et la complicité dans le jeu. Cette force, cette volonté de faire oeuvre commune autour du risque, de la fragilité des choses sont souvent très prégnantes chez les artistes pratiquant les arts du cirque ; le spectacle Extension, n’échappe pas à ces qualités, à cette humanité sans cesse renouvelée.

078-inextremiste_mg_7109-modifier

Que ce soit par le biais d’une petite pelleteuse, prolongement du corps du circassien, allongés, suspendus, debout sur des planches reposant sur des bouteilles de gaz, les trois compères jouent avec les lois de la gravité, transformant temps et espaces en univers magiques. Magie émanant tout autant de la réussite de leurs recherches d’équilibre que de l’attention que chacun porte à ce qu’il entreprend mais aussi de l’attention accordée à celui ou ceux qu’il met en jeu.

080-inextremiste_mg_7142-modifier

Extension est un spectacle réjouissant mêlant humour et sensations fortes. A la fin du spectacle, un des interprètes questionne le public (cet après-midi là une salle comble d’enfants de tous âges) : « Quel est le point commun entre vous et la culture ? », et d’affirmer avec ironie et douce provocation « Vous n’avez pas d’avenir ! ». Les enfants ne se laissent pas démonter et huent l’artiste, protestant qu’ils ont un avenir. Autre réjouissance que de voir une jeunesse en marche et non sur le bord du chemin, simple spectatrice.

12088561_962936903778334_743473155936123028_n

Et plus si affinités
Pour en savoir plus sur Extension, cliquez ici.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.