Défoule-toi : dites-le avec des gros mots et des couleurs !

Ces derniers temps bruissent d’une tendance émergente, avec l’avènement du coloriage pour adulte. Une véritable manne qui propose aux trentenaires ++ de régresser aux heures innocentes de la petite école en crayonnant l’âme en paix, histoire de réveiller l’artiste frustré qui sommeille en chacun de nous. Rémy Roulier va plus loin : brut de décoffrage, il institue la série magistrale Défoule-toi, où chromatisme et thérapie par l’insulte font corps pour soulager la rancœur moderne.

Fallait y penser mais pourquoi pas ? A l’heure du bashing vécu comme sport extrême, du revenge porn et du coup dans la gueule, Roulier l’infopreneur développe une alternative qui vous évitera de finir au poste avec un procès au cul : je cite « le coloriage adulte antistress vuglaire ». Cinq opus vous attendent sur son site afin d’accoucher en douceur du cri primal que vous réservez à votre mec qui vous prend une idiote, votre copine que vous ne supportez plus, votre patron qui vous pourrit la vie, toutes les sources de rage possibles y compris bien sur nos chers politiciens.

C’est pas beau la vie ? Jolis dessins stylisés barrés d’injures bien senties, vous n’avez plus qu’à prendre vos petits feutres, vous installer à votre bureau avec un bon cocktail et AC/DC ou Slayer en musique de fond et c’est parti pour deux heures de remplissage soigneux ou de gribouillage assassin, chacun sa méthode. Une fois le chef d’œuvre parachevé, vous pouvez au choix découper la pièce d’art et la coller sous le nez de l’intéressé pour entamer le vidage d’abcès, lui envoyer en lettre AR, conserver le pamphlet dans votre journal intime ou le rouler en boule direction poubelle … mais quand même ça serait dommage.

On m’objectera que rien ne vaut le dialogue zen et posé, l’échange, la communication dans le respect d’autrui, blablabla … ok mais comme disait Camus dans je ne sais plus quel article daté de 1948 dressant le bilan des atrocités de la seconde guerre mondiale : « Quelque chose en nous a été détruit par le spectacle des années que nous venons de passer. Et ce quelque chose est cette éternelle confiance de l’homme, qui lui a toujours fait croire qu’on pouvait tirer d’un autre homme des réactions humaines en lui parlant le langage de l’humanité ». Il faut croire qu’il était visionnaire, cet homme là. A l’heure du numérique, internet tout puissant, réseaux sociaux all other the planet, nous ne nous parlons plus.

Et du coup la pression monte, monte, la température, le stress, les égocentrismes, l’envie de péter la tronche d’autrui, de s’imposer, … c’est pas sain tout ça ! Certains se tourneront vers les cours de macramé et la pratique du yoga, d’autres se réfugieront dans la ronron thérapie, les plus rock d’entre nous auront à cœur de dégainer leurs crayons de couleur pour hachurer ces planches délicieuses, libératrices et si drôles. Cela vaut toujours mieux que la came, ça coûte moins cher et cela pourrait révéler des talents longtemps cachés qui sait ?

Et plus si affinités

https://www.defoule-toi.com/

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.