Chartres : coup de coeur pour les Mentchikoffs

Ah il est loin le temps où les embellies politiques inspiraient le monde de la cuisine. Croissant né de la victoire viennoise sur les ottomans, poule au pot dictée par Henri le Vert Galant, … c’était pourtant une jolie tradition … aussi c’est avec autant de surprise que de joie que nous découvrons les Mentchikoffs au détour d’une rue chartraine.

Dans la vitrine d’un chocolatier confiseur plus exactement, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ce patronyme aux accents slaves désigne une sucrerie chocolatée des plus sympathique. Prenez un cœur mixé de chocolat, d’amande et de praline, soigneusement mélangé, préparé, étalé et coupé en rectangles, qu’on recouvre ensuite d’une meringue suisse poudrée et croustillante.

On se laisse tenter, n’est-ce pas ? D’autant que l’ensemble est un vrai régal pour les papilles, une petite fierté de la ville qui trouve son origine … en 1893. Le confiseur Dausmenil décide de célébrer l’Alliance franco-russe en créant ce bonbon qu’il baptise du nom d’un prince favori du tsar Pierre le Grand. Tout un programme !

Bref si vous passez par Chartres et allez vous perdre dans les ruelles qui entourent sa majestueuse cathédrale, n’hésitez pas à en acheter quelques-uns. Ils sont l’apanage de quelques fabricants qui mettent un point d’honneur à perpétuer cette fabrication fait main … et la tradition de la gastronomie politique.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.