Album : Oneohtrix Point Never – Commissions II (Warp, 2015)

Commissions II

Au-delà de l’emballement médiatique autour du Record Store Day, on cherchera une bonne raison de participer à la fête, et d’écouter un bon disque, si possible inédit. Et comme en 2014, ce deuxième opus de Commissions (commandes pour des installations, performances musicales, bandes son de film revisitées,…) est à nouveau une pièce maîtresse dans la discographie d’Oneohtrix Point Never.


Après l’accompagnement musical des projections de Doug Aitken, c’est, cette fois, autour des jeux vidéos et du Japon que s’orchestrent les 3 titres de ce EP. Soit 30 minutes qui débutent pied au plancher dans une atmosphère « metal & breakbeat », pour basculer dans l’ambient le plus classe et imagé. Daniel Lopatin, on le sait depuis ses premières cassettes publiées il y a un peu moins de 10 ans, n’a pas son pareil pour emmener les synthés dans le rouge, les confronter au lyrisme, dans une cathédrale ou au mileu des débris.

10995899_10152763003033507_3376740010337567331_n

Et c’est encore une incroyable palette de sons et d’ambiances qui sidérent dans ces Commissions, avec comme repère (pour ne pas dire charnière, tant le morceau semble vouloir épater sur un maximum de registres émotionnels) « Suite from magnetic rose », pièce montée qui évite la pesanteur on ne sait trop comment. Peut-être grâce à ces voix déformées, angéliques ou spectrales, qui traversent ce no man’s land électronique de toute beauté.

Et plus si affinités

www.facebook.com/oneohtrix