Album : Bibio – Ambivalence Avenue

Bibio n’est pas le dernier venu, n’en est pas à son premier essai, et est signé chez Warp, excusez du peu. Il a la bonne idée de produire une musique au carrefour de l’electronica et de la folk du meilleur goût.

Il y a peu, lors d’une conversation entre gens de bonne facture, on me glissait à l’oreille le nom de Bibio en me conseillant d’écouter, pour découvrir. D’une nature peu farouche en terme de découverte musicale, je googelise le nom et d’un coup, en plus de découvrir un nouvel artiste, je découvre un univers complet autour de l’artiste. Le bonhomme œuvre dans sa discipline depuis 2005 et a déjà sorti 7 albums, dont Ambivalence Avenue qui a tout particulièrement marqué mon esprit.

On y trouve notamment l’excellent morceau « Lover’s carvings », qui aurait pu être deux morceaux à part entière si l’artiste en avait décidé autrement. Les arpèges de guitare tout tranquilles nous baladent pendant une grosse minute avant de laisser place à une seconde partie fraîche et catchy, avec une voix sensuelle posée sur une musique savamment orchestrée, sans fioritures. La track « Haikuesque » est elle aussi un pur instant de vie à passer avec sa guitare pleine de vibratos et son beat simpliste, très très folk tout comme « Abrasion » et « All the flowers ».

L’ambivalence de l’album se retrouve dans « Jealous of roses » qui sonne résolument funk grâce aux effets de la grat’ et la voix haut perchée. « S’vive » quant à lui démontre le potentiel de Bibio dans un registre plus électro-expérimental. La dernière track de l’album « Dwrcan » est toute aussi barrée dans l’électro, flirtant avec des sonorités inspirées du dubstep, et dans lequel on retrouve des sons de jeux vidéos (si si!), et plein de textures sonores qui font la richesse de cet album.

Bibio vient tout juste d’annoncer un prochain album qui verra le jour en mai, sous le nom de Silver Wilkinson et dont voici un premier extrait « A tout à l’heure », plein de promesses pour la suite.

 

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/mrBibio

Et merci à celle qui est responsable de cette découverte !

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.