Album : Astonvilla – Joy Machine

Astonvilla en 1996, Extraversion en 1999, Live accoustic en 2001, Strange en 2002, De jour comme de nuit en 2005 : Astonvilla, c’est un sens du texte incroyable, du mot qui claque, posé en parfait équilibre sur des mélodies au scalpel, où les riffs de guitare font écho à la voix charismatique de Fred le chanteur.

20 ans, 20 ans que dure leur observation amère et désabusée de l’homme moderne, dans ce qu’il a de plus absurde et de plus beau. Une lecture à la Camus qui fait de leurs chansons une constante déclinaison du mythe de Sisyphe. La recherche du bonheur, le temps qui s’écoule, perdu dans la quête d’une réussite illusoire, l’amour introuvable, … les héros chantés par Astonvilla disent souvent « je ».

Autobiographique force du poète ? « Raisonne », « Un million de lézards », je ne les listerai pas tous, ceux qui connaissent le groupe savent de quoi je parle, les autres, je leur conseille de se ruer sur la discographie tout comme il leur faudrait se jeter sur le nouvel opus. Joy Machine : titre de prédilection après ce long silence, les lèvres serrées, le verbe contenu.

astonvilla_pochette_-Joy-machine

En dix tracks, le groupe règle ses comptes avec un monde peu amène dans lequel il est toujours aussi difficile de trouver ses marques. S’épanouir ? Dans la vitesse, l’oublie de soi et des autres, l’ivresse de l’abandon, l’amour fou, la passion ou la froideur, … « Roule vite », « Manhattan », « Le baiser », « Cortex » … difficile de vous orienter sur un morceau ou un autre, chacun trouvant dans ces accords et ces vers son propre reflet en fonction de son vécu.

10313404_10152078295366883_4404278011141604905_n

Pas à dire, vous n’y couperez pas, seul échappatoire, écouter cette galette épileptique de bout en bout. Il y a franchement moyen que vous en adoriez chaque seconde.

Et plus si affinités
http://www.astonvilla.org/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.