A l’avant garde : Anne Betton – Donnons un visage à la maladie psychique

Aujourd’hui, notre avant-garde prend les traits délicats d’une jeune photographe nommée Anne Betton. La demoiselle s’illustre actuellement au travers d’une exposition intitulée Donnons un visage à la maladie psychique. Voyeuriste ? Aucunement.

2015_02_27__14_35_galerie_frichesnous_lapaix_3519
Jorge, par Anne Betton

Etant elle-même atteinte de troubles bipolaires, l’artiste a conçu cette démarche à la fois comme une introspection et une prise de conscience, l’idée étant de montrer le quotidien de personnes souffrant comme elle de maladies de ce type. Une souffrance de chaque instant, indétectable pour autrui excepté en cas de crise, mais qui néanmoins marque, stigmatise et isole.

2015_02_27__14_37_pour_com
Manu, Émilie et Sophie, par Anne Betton

Domestiquer cette souffrance ? Est-ce possible ? La sublimer ? L’accepter ou la combattre ?Contempler ces portraits empreints de tendresse et de complicité questionne ces possibles et remet en cause bien des clichés sur la normalité de l’apparence, sur l’idée de douleur, d’intégration et de dignité.

 

Et plus si affinités

www.annebetton-photographe.com