Les 200 recettes rapides et inratables de Larousse : cuisine pour sous-doués

9782035926548-001-X

Larousse complète sa collection d’ouvrages savants par celui, signé d’Élise Delprat-Alvarès, illustré par Amandine Honegger, mis en page par Sylvie Rost, bonnement intitulé 200 recettes rapides et inratables. De quoi tenir un semestre au chaud, près de ses fourneaux, sans avoir à en consulter d’autres.

Dès l’entame, l’auteure précise l’enjeu qui l’a amenée à écrire plus de quatre-cents pages sur le sujet et résume ainsi les contraintes, qui sont aussi celles de pas mal de gens manquant, sinon d’imagination, du moins de temps ou, ce qui revient au même, d’argent : collecter si possible “de petits plats tout simples qui ne plombent ni le budget, ni les poignées d’amour”. Les recettes sont celles de menus complets et vont des rillettes de thon aux nems banane-coco, en passant par le velouté de chou-fleur à la truite fumée et les pancakes de courgettes râpées. On est d’emblée dans le contemporain, le diététique, le goûteux.

La disposition ou charte graphique, claire et nette, permet aux plus distraits ou miros d’entre nous de comprendre immédiatement de quoi il retourne et de pressentir, au premier coup d’œil, le ou les gestes qu’il faut bien accomplir pour passer de la page de gauche qui, traditionnellement, recense les ingrédients (dans le cas présent, redondamment : à la fois par écrit et par l’image), à celle de droite, une pleine page couleur mettant l’eau à la bouche. Visuellement, chromatiquement, rien ne heurte le regard. Les éléments composant l’image sont les aliments eux-mêmes, avec leurs teintes variées, en même temps que pastellisées, désaturées, estompées par la valeur de l’usage. Du vif, du coloré, donc, mais pas trop choquant, pas du tout provoquant. Les entrées deviennent des “apéros”, les soupes font leur entrée parmi les plats, les desserts ferment le ban.

Comme dans le cas des tapas authentiques, les conserves cohabitent sans problème avec les produits faits ou à faire. On entend par faire : peler, laver, brosser, tronçonner, ciseler, parsemer, presser, malaxer, rouler, ajouter, mixer, mouler, farcir, truffer, chauffer, enfourner, dorer, cuire, frire, assaisonner, épicer, découper, trancher, retourner, réserver, congeler, déposer, filmer, servir, etc. On sera, a priori, plus enclin à expérimenter certains plats que d’autres. Les goûts et les couleurs … En période d’asperges, on sera tenté par les œufs brouillés aux asperges vertes (pas forcément en conserve!). Le gratin basique (le dauphinois) paraît facile à réaliser. Les rougets au basilic donnent envie. Le couscous express aux boulettes doit être délicieux par temps d’automne. Le risotto aux coquillettes est assez osé …

Avec trois-quatre ingrédients (de rares fois plus), il est donc possible non seulement d’épater ses proches ou ses hôtes, impromptus ou incrustés, mais de consommer du sain et du savoureux. L’index par ingrédients est utile puisqu’il renvoie aux recettes ainsi qu’aux belles images parcourues et aux promesses de sensations inédites que représente le passage à l’acte culinaire.

Et plus si affinités

Pour en savoir plus sur Les 200 recettes rapides et inratables de Larousse, suivez le lien :

http://www.editions-larousse.fr/200-recettes-rapides-et-inratables-9782035926548

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.