Festival Cairo by Night : hommage à la danse orientale

Hommage ? Ne soyons pas réducteurs. Car Cairo by night dépasse largement le cadre de l’hommage pour explorer le présent et le futur du genre ainsi que ses différentes occurrences. Si vous en étiez restés au cliché de la danseuse voilée agitant son nombril dans les bas fonds de Tanger devant des marins sortis tout droit du bateau de Querelle de Brest, il va falloir très vite changer d’option et ouvrir les yeux, très chers.

Car la danse orientale aujourd’hui revêt bien d’autres aspects, d’une richesse insoupçonnée, que seuls les adeptes savent apprécier, adeptes du reste au rendez-vous en cette soirée de samedi 22 février où nous pénétrons la salle de La Cigale, une salle remplie de monde, tous venus assister à la série de prestations proposées par des grands noms de la discipline.

Orchestrée par Maria, Professeur de danse orientale sur Paris cette 4ème édition, et les précédentes également du reste, a pour objectif de faire le point sur les différents styles de danse orientale : moderne, classique, fusion, folklore. L’idée plaît, et se décline sur trois soirs du 21 au 23 février selon le programme suivant :

Vendredi : concours pour repérer les jeunes talents

Samedi : Gala des stars avec sur le plateau 15 artistes internationaux.

Dimanche : Soirée de clôture en forme de scène ouverte pour les stagiaires car le festival est aussi l’occasion de toute une série de stages et masterclass proposées autour de l’évènement.

Parmi les artistes reconnus amenés à se produire, la russe Aida Bogomolova, la très latine Munique Neith, la portugaise Joana Saahirah of Cairo, le hollandais Rachid Alexander, la hongroise Maya Said Székely, l’ukrainienne Yulianna Voronina … Petit aperçu de ces talents à l’œuvre :

Que retenir ? Une ode à la féminité et à la sensualité ? Une culture du corps épanoui ? Une grâce troublante et heureuse ? Une culture séculaire qui triomphe ? Ou simplement des des femmes et des hommes venus d’un peu partout qui témoignent de l’universalisme du genre et des possibilités chorégraphiques qu’il offre ?

 

Et plus si affinités

http://cairobynight.fr