Vapexpo Paris 2017 : l’édition de la maturité ?

Le vaporisateur personnel : un appareil qui n’en finit plus de faire parler de lui. Tantôt vanté comme bénéfique dans la lutte contre le tabac, tantôt appréhendé comme si dangereux qu’il faut légiférer au plus vite, … il est bien difficile aux moins concernés de faire la part des choses et de comprendre comment ce marché évolue. Quid alors du fumeur qui souhaite arrêter ? Comment s’y retrouver dans cette masse d’information ?

C’est avec ces questions en tête que votre humble serviteur s’est à nouveau rendu dans les allées du salon international de la vape, la Vapexpo 2017. La Grande Halle de la Villette, réquisitionnée pour l’occasion, était embrumée comme à son habitude pendant les deux jours de manifestations qui ont rassemblé pas loin de 10 000 visiteurs, professionnels et particuliers mélangés.

Une édition riche en nouveautés et en premières mondiales qui nous ont permis de dresser de nombreux constats :

  • Les liquides s’affinent ; exit les saveurs lourdes et relativement brouillonnes à la sauce US, on constate une volonté de création de jus plus subtils avec des recherches de parfums réels et des associations plus complexes pour le plus grand plaisir du vapoteur.
  • Après plusieurs années de spécialisation du matériel, le marché semble à nouveau prêt à s’intéresser aux débutants avec des vaporisateurs conçus pour eux et c’est peu dire qu’il était temps après la mode des gros nuages.
  • Côté législation, la TPD (Directive Européenne sur les Produits du Tabac) semble, à nos yeux, absorbée par les fabricants de liquides proposant tous des contenants de 10 mL nicotinés et des formats plus important sans nicotine accompagnés de « boosters ». Une preuve que le marché a su s’adapter très rapidement pour répondre à une demande toujours croissante.
  • L’internationalisation du salon qui a reçu la visite de nombreux étrangers cette année. On peut vous assurer que dans les allées de cette 8e édition, le français n’était pas à l’honneur ! Une aubaine pour un event qui s’exporte à l’étranger avec une édition barcelonaise les 14 et 15 octobre de cette année et un partenariat avec Vapitaly.

Cette année encore, nous avons été plus que conquis par la qualité des conférences. Des thèmes précis avec des intervenants proposant des connaissances pointues qui permettent à toutes et tous de mieux comprendre où en est le marché. Professionnalisation des boutiques, législation, santé, tout y passe. On regrette cependant que l’équipe organisatrice ne mette pas plus en avant ces conférences qui selon nous apportent une réelle expertise à un secteur qui en a grandement besoin.

Mais alors, que manque-t-il à cette édition quasi-parfaite ? En 2014 déjà, notre rédactrice en chef interrogeait l’émergence d’une « culture vape ». Pourtant en 2017, rien n’a changé. Malgré une armée d’artisans passionnés, moders, builders, tricksers et créateurs de jus, on peine à détecter le côté fun et inventif de la vape américaine. Cc’est un constant qui nous chagrine plutôt car il cristalise l’étape à franchir en France pour faire passer la vape de la simple médication à un véritable phénomène fédérateur et générateur d’étincelles.

 Attention, la cigarette électronique est interdite aux mineurs et déconseillée aux femmes enceintes. Si vous ne fumez pas, ne commencez pas.

Un grand merci à Jan Kounen pour son temps, ses réponses et son regard toujours aussi pertinent sur la vape.

Et plus si affinités

 https://vapexpo-france.com/fr

http://www.vapitaly.com/en/

https://www.vapexpo-spain.com/

http://www.vapewave.net/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.