Trouvaille : Too Many Zooz

14712_770010979762295_6104781210150042316_n

Prenez un tambour assorti de percussions, une trompette et un saxo baryton, … et vous aurez une fanfare ??? Pas vraiment surtout aux manettes il y a trois musicos newyorkais survoltés lâchés dans le métro :

La force de l’electro, la puissance de l’impro de jazz, le volume d’un orchestre slave : voici la force de Too Many Zooz, au civil Matt Doe, Leo P et King of Sludge. Le trio s’est fait remarqué avec sa brasshouse, métissée de funk, de techno à tel point que le New York post chronique leurs ébats mélodiques.

Bim c’est la pulsion dont ils avaient besoin pour atterrir direct en studio d’enregistrement avec en poche un EP puis une tournée avec parachutage direct au Printemps de Bourges. Il faut dire que la formule a de quoi accrocher les tympans et les cœurs.

A croire que ces messieurs beatboxent à foison, à l’instar des heymoonshaker. Frais, pulsé, original et multiculturel, le combo devrait poursuivre sur sa lancée, histoire de continuer à nous surprendre avec ses impros cuivrées.

Et plus si affinités

http://toomanyzooz.com

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.