Trouvaille spécial MaMA 2015 : Jambinai

10868101_875503415806634_590887179476662106_n

Ok c’est parti ! Attaquons le report MaMA 2015 direct en pleine action avec une première révélation qui nous éblouit.

Jambinai nous vient de Corée du Sud, et débarque dans nos contrées gauloises à l’occasion du MaMA donc et dans le cadre de l’année France-Corée. Ce n’est pas leur première en France certes, la formation a déjà fait vibrer le Paléo, les Transmusicales de Rennes, le Primavera et consort. Mais leur présence à l’affiche du marché des musiques actuelles en dit long sur l’ouverture de l’event à l’échelle internationale et sa capacité à brasser les talents hors normes.

Et en l’état Jambinai donne à la fois dans le rigoureux, l’inspiré, le qualitatif et l’inusité. Socle de leur succès, l’alliance entre le traditionnel et la modernité, conclue par l’utilisation des instruments typiques que sont le geomungo comme ligne de basse et le haegum comme soliste sur une récurrence de guitare électrique rythmique et de batterie. D’autres instruments anciens, à vent notamment, viennent apporter une vibration supplémentaire à ces orchestrations fusionnelles où la limite des siècles s’effacent.

Dark à n’en pas douter, Jambinai jongle avec la psychédélique et le drone tout en repensant les bases de la musique folk. Intériorité, concentration, sans aller jusqu’à la zenitude absolue, l’atmosphère du groupe interroge les puissances contradictoires, complémentaires ou belligérantes qui font le cosmos. En studio ou en live, leur musique frise toujours la démesure sans succomber aux affres de la folie. On appréciera l’usage des cordes comme autant de voix aigues, qui scandent un poème inaudible, un long cri de révolte muette.


Et plus si affinités

http://www.dionysiac-tour.com/artistes/jambinai

www.facebook.com/jambinaiofficial

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.