Trouvaille Musique : Metastaz

Un patronyme peu engageant, me direz-vous, que Thomas Simoes s’est choisi là.

Car une métastase est à la base une croissance d’un organisme pathogène ou d’une cellule tumorale à distance du site initialement atteint par voie sanguine ou lymphatique. Un virus, une bactérie, un cancer ? Tellement marqués par le redoutable discours médical, relayé pades médias dramatisés à outrance, on en oublie l’étymologie du terme qui en gerc signifie : je change de place.

03 – Aiwa Eluken by Metastaz

Et c’est là que réside le choix de notre musicien electro activiste lyonnais, grand voyageur musical qui va chercher l’inspiration loin dans les terres ethniques les plus reculées. Effaçant les frontières d’un revers de ses beats savamment dosés, il nous offre un carnet de voyage mélodique aux accents dub electro d’une virtuosité rare. 04 – The Emperor (feat. Miscellaneous) by Metastaz

 Un carnet qu’il enrichit depuis huit ans et ses premières expérimentations sonores, avec su sa route la création du net-label Tazart, des collaborations avec de multiples artistes de la scène dub de Lyon et d’ailleurs (Fumuj, Blurum 13…), des albums ParisDubAct -[PDA]- & Libre comme l’air -[LCL] – Orient Dub Express – Encounters ( qui est sorti fin octobre 2012).

Urbaine, mondiale, universelle, l’approche musicale de Metastaz saisit aussi par sa prolixité et un net désir d’indépendance et de contrôle de la production. Le tout génère un univers tout en nuances, un vitrail de sons, d’ambiances et d’émotions. Très visuel, synesthésique, interactif, sensuel et cérébral à la fois. Poétique. Magique ?

 

Et plus si affinités

http://soundcloud.com/metastaz
http://www.noomiz.com/Metastaz
https://twitter.com/metastazmusic