Trouvaille : Loom

Loom

Vous croyez encore au hasard ? Sur The ARTchemists, ça fait belle lurette qu’on a relégué ce concept poussiéreux au placard, lui préférant l’adage maintes fois vérifié : « Il y a le hasard et ce que l’on en fait ». Une fois n’est pas coutume, la trouvaille musicale de la semaine découle de cette méthodologie de l’improbable, qui débouche sur les socles indestructibles de l’expression artistique durable. Loom surgit ainsi dans mon horizon par le plus grand des portails : l’acte manqué !

Il aura fallu que mon doigt ripe sur le clavier de l’ordi, que je me goure d’une lettre, ratant le nom d’un autre groupe, ce qui me balance immédiatement sur la piste de ce combo british en devenir mais déjà doté de bien des attraits, et tout d’abord d’une énergie punk grunge (punkge??? ou grunk ??? ) imbattable dans sa portée : ça tombe bien, on célèbre actuellement à grands coups de documentaires les mânes de feu The Sex Pitols alors à leur apogée il y a 40 ans de cela ; du coup l’esprit rebelle et DIY de 1976 reprend du poil de la bête parmi les jeunes pousses.

Et Loom sait y faire pour distiller un style débridé symbolisé par le percutant « Hate ». Brut de décoffrage mais faussement simpliste : au coeur du complexe, Tarik Badwan, chanteur tsunami qui a quand même trouvé le moyen d’impressionner les plumes de NME lors de ses prestations live, immédiatement saluée en ces termes : « The angriest man to stalk a stage in ages and the owner of the best death stare London ». Rien que ça.

Loom

Bêtes de scène, les Loom savent aussi mener leur barque, Badwan fondant au passage le label Raft Records, histoire d’avoir les coudées franches sur ses choix esthétiques. Sage décision, et là encore pas de hasard, puisque nous découvrons dans les tiroirs de la jeune structure une autre de nos trouvailles numériques, Pink Flames, croisés au détour d’un post facebook et immédiatement adoubé, … mais dont nous ignorions la filiation. Comme quoi … bref et pour conclure, ça bouge bien du côté de Leamington Spa, bastion originel de Badwan et sa bande. Et on n’a pas envie que ça s’arrête.

Et plus si affinités

https://soundcloud.com/loom-band

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.