Trouvaille : dK

“We play the music we need”.

En l’état le trio venu de Valence aurait tendance à privilégier le froid des sons industriels, le mécanisme de l’électronique, l’artifice des sons trafiqués.

Pas étonnant avec pareil patronyme. En anglais « to decay » signifie au choix « pourrir », « se décomposer », « se carier », « se désagréger », « décliner ». Amis du positivisme solaire et de l’optimisme à tout crin, les issues de secours sont situées sur les côtés de l’appareil et nous vous conseillons de les emprunter au plus vite avant la totale destruction de l’appareil dans les flammes, n’utilisez pas les gilets de sauvetage, ils sont piégés.

Voici en gros ce qui ressort de l’univers étouffant et hallucinatoire de dK, tissé de mélodies electro trash qui évoquent par respirations oppressées Marilyn Manson ou Nine Inch Nails, la noirceur d’un blues destructeur, une version spleen electro que Baudelaire, E.A. Poe et Lautréamont n’auraient pas détesté, y trouvant leur compte de noirceur et de désespoir.

Orchestration très léchée, véritable effort de mise en scène, esthétique profonde balançant entre le crade et le sublime, chaque morceau s’avère un poème sombre, aux vers scandés d’une voix lourde de cris et sanglots contenus par le chanteur sur une modulation constante de lamento, de plainte funèbre, un petit quelque chose du cante rondo, de la saudade dans la guitare, à peine entrecoupé d’une interférence de portable.

C’est de cela qu’il s’agit, d’album en album, Decay 2006, Blossom 2010, même Hidden Tracks 2012 auxquel ils participent avec plusieurs groupes de la scène noise et valentinoise dont les No Shangsa, jusqu’à ce nouvel opus The beat of drum tout juste sorti, pour ajouter un chapitre supplémentaire à ce recueil tourmenté interrogeant track par track nos agressivités, nos épines, nos griffes, ces crocs multiples que nous découvrons, babines mentales retroussées, à chaque nouvelle souffrance, en prévision des amertumes à venir.

REFUSED – dK Live – Gigors 2012 from dK-decay on Vimeo.

 

Et plus si affinités

http://dkdecay.com/
http://dkmusic1.bandcamp.com/
http://vimeo.com/channels/dkdecay

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.