Trouvaille : D-Pictura

« – Belle musique très ouvragée,

– Beaux textes pensés, ciselés en mode poésie,

– Ligne musicale très complexe

– Belle voix avec beaucoup de couleur, de force passant de la douceur à la violence. »

Et une âme.

Voici en substance le petit report que j’envoie à Adrien Tirel après réception de la maquette de L’Obsolescence des rêves. L’EP de D-Pictura, son nouveau combo. Pour la petite histoire nous avions laissé Adrien à Nîmes, entre le Rakan et son travail en solo sous le patronyme Adri. C’était il y a deux ans et depuis les choses ont changé.

Le monsieur a laissé tomber l’isolement pour construire une formation, il a tourné le dos à l’acoustique pour retrouver ses anciennes amours, à savoir le metal rock, et sincèrement c’était une excellente idée car ça change tout. Et en très bien. En très très bien. Avec une force, une puissance rares. Pas pour rien que l’artwork affiche ce portrait d’écorché. Preuve à l’écoute :

 

On notera avec beaucoup de plaisir que l’architecture verbale n’est en rien dévorée par la ligne mélodique comme on aurait pu le craindre de prime abord dans l’association de paroles poétiques et de musiques aussi brutales. L’équilibre se trouve naturellement dans cette cannibalisation, atteint parfaitement sur « De la perte » qui annonce un répertoire à venir éblouissant :

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/Dpictura

http://shop.sendthewoodmusic.com/75-d-pictura

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.