Trouvaille Chromatic : Rendez-vous

10376326_713882865324281_8333098052233629923_n
rendez-vous by Bernard Jallet

Bon bah un fois de plus, c’est en épluchant la prog d’un festival que je dégote ce petit bijou, comme quoi ce genre de manifestation demeure une sacrée source de visibilité dans un univers sursaturé de propositions musicales (sous entendu faudrait voir à pas trop nous les flinguer nos festivals, ils font quand même du bon boulot – Note de la rédactrice qui en a marre de lister les annulations d’events en masse faute de subventions).

A retenir donc parmi le line up du festival Chromatic, les parisiens de Rendez-vous qui ont impacté la Nuit chromatic du 2 avril de leur new wave réaménagée au goût du jour. Boite à rythme, synthés, voix éthérée torturée un brin … me voici replongeant tête la première dans le sillage des eighties, dans ce qu’elles eurent de plus désincarné et de plus romantique.

A croire que Francis Mallari, Elliot Berthault, Maxime Gendre, Simon Dubourg ont grandi avec Visage, Depeche Mode, And also the trees, In the Nursery et Indochine infusés dans le lait de leurs biberons. Le quatuor respire ce style, cette période, cette mélancolie par tous les pores de ses compos, à tel point qu’il n’hésite pas à redéfinir le vibrant « Wicked games » de Chris Isaac … et c’est juste très réussi.

Idem pour les autres tracks qui ont une saveur acidulée évidente, quelque chose de triste infiniment, de révolté aussi. Le combo a un talent évident, son univers se nourrit aux mêmes sources que celui d’un Arnaud Rebotini, d’Apoplexie, de The Juveniles ou des Von Pariahs. Et franchement c’est un pur plaisir.

1461820_606317009414201_431794419_n

Et plus si affinités

http://www.rendezvousrendezvous.com/