The Plan : précisionnisme vidéoludique

L’expérience de The Plan dure tout juste quelques minutes. On y contrôle une mouche à travers un arrière plan qui rappelle furieusement Limbo dans son utilisation des flous, effets de focus et autres zooms. Du voyage très bref qu’il nous permet d’accomplir, apparaît déjà la surprenante précision de sa mise en scène. En effet, la création de Krillbite Studio a ceci de surprenant qu’il semble réduire le jeu-vidéo à presque rien ; en gommant tout ce qui relèverait du divertissement, ses créateurs semblent chercher comme l’essence du jeu : la mise en place d’une relation avec le spectateur.

Malgré sa durée de vie minuscule, The Plan parvient véritablement à nous plonger dans son ambiance dense, où chaque évènement est placé avec la précision d’un orfèvre : chacun d’entre eux saura surprendre le joueur, et le titre de réussir à l’immerger avec le strict minimum. C’est sans doute le fait de sa musique, qui en plus d’être sublime, s’articule à merveille avec ses différents tableaux, quand les bruitages nous collent la tête dans l’herbe. Joyau finement ciselé qui nous emmène jusqu’à sa conclusion d’une surprenante intensité : à la fois exploration du thème de l’ascension – cher au médium vidéo-ludique – et terrible équivalence qui le clôt. The Plan finalement, semble chercher tout juste à nous mettre dans la peau de son personnage principal, pour mieux nous prendre aux tripes quelques minutes plus tard.

Et plus si affinité

Le site où le jeu est en téléchargement gratuit

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.