Tenugui, hachimaki et furoshiki : le chiffon, un art de vivre à la nippone !

Petite pause dans notre exploration de l’esprit kawai, il nous semblait difficile de relater notre passage à la Japan Expo 2013 sans parler du tenugui, représenté sur plusieurs stands comme une tradition et le fruit d’un artisanat séculaire. En effet, ce qui chez nous désigne habituellement un chiffon dans le sens large du terme devient au Japon un élément essentiel du lifestyle ancestral. 35 cm x 90 cm, tissé de coton, orné de motifs teints, il fut d’abord utilisé dans les cérémonies religieuses Shinto, très prisé dans les familles nobles pour se populariser durant le XVIème siècle.

Popularisé certes mais néanmoins toujours aussi précieux, puisque l’objet de concurrences féroces entre créateurs de motifs et tisserands, avec des joutes récompensées désignant les créateurs les plus originaux. Très couru, le tenugui awase a largement influencé le développement de nouvelles techniques de coloration et d’impression, visant à exceller dans cette compétition. Un marché très apprécié au point qu’il fédère des associations de fervents et fait les beaux jours d’entreprises spécialisées qui perpétuent fidèlement la tradition tout en l’adaptant au goût et aux réalités du jour. De moins en moins utilisé comme serviette éponge ou de cuisine, le tenugui a pris ancrage dans d’autres univers.

Ainsi il devient hachimaki, symbole de travail, d’effort et de détermination que l’on noue sur son front en bandeau au travail ou lors d’une épreuve sportive, d’une manifestation, d’une cérémonie religieuse : les maîtres sushi l’arborent avec fierté et il n’est pas rare de le voir dans les manga. Il est également impliqué dans le furoshiki, méthode complexe de pliage de tissu afin d’emballer des objets pour les transporter ou les offrir : ainsi une bouteille sera empaquetée suivant la technique Bin-zutsumi, une boite carrée selon la technique Kakushi-zutsumi si l’on veut un nœud caché, Otsukai-zutsumi si l’on désire un nœud apparent.

Complexe, raffiné dans ses usages et ses multiples significations, le tenugui s’est également mis à la page geek et kawai en arborant des motifs directement inspirés de ces univers. Il devient alors le champs de rencontre de deux pensées deux perceptions du monde, le respect de la mémoire culturelle, l’ouverture sur le monde te l’avenir : le signe donc d’une civilisation qui évolue en restant fidèle à elle-même ?

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.