No dormiras : le théâtre, ce nécromant …

03/10/2018

Le thème de l’acteur possédé par le personnage qu’il incarne n’est pas nouveau : Shakespeare en fait un pivot de son théâtre, dans une réflexion récurrente pour définir un art en pleine émergence, malgré les interdits dont il fait l’objet. Se saisissant du sujet, Gustavo Hernandez réalise avec No Dormiras une fable horrifique sur les affres de la création, dans une atmosphère hallucinatoire et étouffante qui souvent échappe au fantastique pour…

Read More >>

Exposition Éblouissante Venise : l’art au service d’un mythe ?

26/09/2018

Venise, les arts et l’Europe au XVIIIeme siècle : voici le fil directeur de la nouvelle exposition orchestrée par le Grand Palais, qui met en lumière une sérénissime au sommet de sa gloire … mais déjà moribonde. Car par delà les folies du carnaval, l’éclat d’une création artistique débridée, le succès de Vivaldi, Tiepolo, Guardi, Canaletto et consort, c’est une puissance sur le déclin que nous voyons ici lutter pour survivre…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 6 : des héros à la pelle !

27/07/2018

Heroe(s) à la Manufacture Ce sont des héros certes ! mais fatigués … qui veulent en découdre avec le monde ! Le premier « a toujours eu une gueule de flic », l’autre « la voix d’un truand » et le dernier « une allure de pigeon voyageur ». Philippe Awat, Victor Gauthier-Martin et Guillaume Barbot, ces 3 copains metteurs en scène, acteurs et directeurs de compagnie ont passé deux…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 5 : Nager à contre courant

20/07/2018

Fantasio au Théâtre du Train Bleu Parfois le hasard fait bien les choses ; on se retrouve ce soir au Théâtre du Train bleu, « the place to be » à Avignon, pour voir Fantasio d’Alfred de Musset. Dynamisée par une joyeuse troupe, la Compagnie du Banquet, la pièce est emmenée par Arthur Weil, 22 ans et déjà prometteur, qui ne se contente pas de revisiter cette comédie romantique mais…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 4 : Tchernobyl et un pyromane soufflent un vent de poésie

19/07/2018

L’Herbe de l’oubli au théâtre des Doms Il faut s’enfoncer en haut d’une impasse pour découvrir le magnifique théâtre des Doms, accolé au rocher et jardin du même nom, et aller voir une pièce sur un peuple oublié, celui de Tchernobyl. L’Herbe de l’oubli, du collectif Point Zéro, est une fable poétique fondée sur des témoignages de rescapés. Ces récits convoquent notre imaginaire à travers une scénographie particulièrement prenante où…

Read More >>

Thyeste de Sénèque : l’insolence de Thomas Jolly au service de l’effroi

17/07/2018

C’est un crime impensable. Une folie monstrueuse. L’histoire d’une vengeance, froide, terrible, incarnée par Atrée, habité par la rage après la trahison commise par son frère jumeau, Thyeste, qui a séduit sa femme pour accéder au pouvoir. Une vengeance si horrible, qu’elle fera se détourner le soleil et entraînera le chaos du monde dans une nuées d’oiseaux noirs. Le Palais des Papes s’enflamme et tremble à la vue de ce…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 3 : méandres d’une histoire familiale ou huis clos étouffant ?

17/07/2018

Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture La pluie enfin, au réveil ce matin, sur Avignon, moment de répit mais de courte durée puisque l’on file hors les murs à la patinoire pour voir la création du collectif Bajour Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture avec les acteurs du Tthéâtre National de Bretagne. Un élan de vie souffle sur le plateau avec cette…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 2 : lutte des classes vs onirisme belge des années 60

17/07/2018

La Violence des riches au théâtre des Carmes Une petite leçon de choses ce matin, au théâtre des Carmes dans la pièce coup de poing de la compagnie Vaguement Compétitifs La Violence des riches : chaque fois que vous respirez, la fortune de Bernard Arnault augmente de … 1000 euros. Quant à IKEA, la célèbre enseigne planque dans les paradis fiscaux 1 milliard d’euros d’impôts impayés en France, ce qui suffirait…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 1 : 36 degrés et le choc Thyeste !

15/07/2018

La première impression, c’est ça : la chaleur, étouffante. A peine sortie de la gare. Ça vous tombe dessus avec le bruit des cigales. Et puis aussi, la foule, dense et compacte sur le cours Jean Jaurès. Tout de suite happée dans ce tourbillon, il faut se frayer un chemin, résister aux sollicitations de toutes parts des personnes qui tractent et arriver enfin, soulagée à l’ombre du Palais des Papes,…

Read More >>

Les Ondes magnétiques : la FM déjantée de David Lescot à la Comédie Française

02/07/2018

Quelle belle audace de la part de la Comédie Française (on ne le dira jamais assez) et de son patron Eric Ruf de laisser libre cours à des auteurs inventifs. David Lescot en l’occurrence, s’est emparé d’un thème curieusement rarement abordé dans le théâtre ou même dans le cinéma, et plutôt casse gueule, celui de l’explosion des radios libres. Prétexte d’une foultitude de clins d’œil rétros délicieux (le mobilier en…

Read More >>

Charles Péguy, le visionnaire : un seul en scène vibrant !

20/06/2018

Il fallait avoir de l’audace pour s’attaquer à Charles Péguy, écrivain souvent mal compris, mal aimé qui a aujourd’hui presque disparu des manuels scolaires. Mais Bertrand Constant, magnifique dans Charles Péguy, le visionnaire, ce seul en scène de Samuel Bartholin programmé par le théâtre de la Contrescarpe, semble aimer les défis et l’adrénaline. Le parcours d’un humaniste Patriote, socialiste et fervent défenseur de Dreyfus, mais aussi républicain, admirateur de Jeanne…

Read More >>

Exposition Contes de Fées : le costume de scène au service de l’onirique

27/04/2018

« Nous sommes de l’étoffe dont les songes sont faits » disait un certain Shakespeare qui savait de quoi il parlait, lui qui truffa ses pièces de personnages de fées, d’elfes, de mages, de fantômes et autres créatures surnaturelles, le tout sur une scène élisabéthaine dépourvue de décors ou presque. Que faire alors pour restituer le caractère impalpable et fantastiques de ces héros de l’autre monde ? Parier sur l’interprétation des acteurs bien…

Read More >>

Madame Sans Gêne : un rôle pour la Maillan !

28/03/2018

C’est en fouillant dans le catalogue de nos petits amis des Editions Montparnasse que je suis tombée sur ce véritable bijou, monument du théâtre de boulevard et véritable bonheur à regarder, à plus d’un titre. Écrite en 1893 par un Victorien Sardou particulièrement inspiré, la comédie Madame sans Gêne relate les mésaventures d’une grande dame du peuple de la période napoléonienne, ici interprétée par une autre grande dame du peuple,…

Read More >>

Mon Autopsie : Jean-Louis Fournier intus et in cute

11/03/2018

Rousseau l’avait stipulé aux débuts de ses Confessions : il allait tout déballer de sa vie, citant au passage le poète latin Perse pour expliciter la profondeur de son introspection « intus et in cute ». A l’intérieur et sous la peau … Jean-Louis Fournier va plus loin, qui s’imagine sur une table de dissection pour retracer les passages marquants de sa vie, s’offrant au passage le luxe d’une histoire d’amour avec sa…

Read More >>

Les incontournables de Molière par la Comédie Française : le clivage des êtres ?

27/02/2018

Une trentaine de pièces emblématiques du répertoire, une écriture mêlant humour, ironie et pertinence, une troupe de théâtre historique : en trois décennies de carrière, Molière va accoucher de la tradition dramaturgique française, inspirant pour des siècles les générations d’auteurs et d’acteurs. Dépositaire de ce patrimoine, la Comédie-Française, héritière de l’Illustre Théâtre originel, en défend depuis les principes, avec la difficile mission de transmettre ces textes aux générations futures. Cela passe…

Read More >>