COLORAMA Street Art Festival 2020 : une cinquième édition en bleu !

07/10/2020

A inscrire parmi les survivants culturels de l’hécatombe covidienne, le COLORAMA Street ART Festival vient de hisser pavillon sur la belle ville de Biarritz. Pour cette cinquième édition cornaquée par Grem’s propulsé curateur de l’event, 28 street artists ont investi les 700 m² désormais désert de feu l’hôtel Bellevue. Au programme, je cite : Brusk · Momies · Bault · Popay · Mosa · Jain (oui la chanteuse) · Irsut –…

Read More >>

Trouvaille : Vundabar

25/02/2015

Ils sont jeunes, se sont connus à l’école, vivent du côté de Boston, ont de bien jolies petites gueules, et font de la très bonne musique. Chers lecteurs de mon coeur, let me introduce you to Vundabar : N’est-ce pas que j’ai raison ? C’est qu’avec son rock cristallin et ouvragé, le trio correspond bien à la ligne édito qui oriente cette rubrique : un projet qui tend à dépasser le cadre du…

Read More >>

Album : The Dedicated Nothing – Dawn to dusk

16/10/2014

Le 5 mai nous les chroniquions comme Trouvaille, en ce mois d’octobre 2014, The Dedicated Nothing déboulent de nouveau dans nos colonnes artchémisiennes, cette fois-ci à la rubrique “Album” puisqu’ils viennent de sortir leur premier LP From Dawn to dusk. Se réclamant toujours et comme à l’origine du mythique Miki Dora dont ils firent leur modèle, leur saint patron et l’initiateur de leur patronyme, nos compères restent fidèles à l’esprit…

Read More >>

Trouvaille : The Dedicated nothing

05/05/2013

Biarritz, le soleil, les filles, le surf, … The Dedicated Nothing chantent toute cette légèreté dans un rock tressautant et légèrement fataliste placé sous l’égide du mythique Miki « Da Cat » Dora. Et ça c’est pas banal. Parce que c’est assumé :   THE DEDICATED NOTHING – Love Me Girls (Official… by thededicatednothing C’est dit, avec “Love me girls” et Running away, l’EP qui l’englobe, le quatuor se situe sur une vague…

Read More >>

A l’avant-garde : Jaké – Limonka

05/10/2012

Hommage à la BD, aux comics, à la pop culture, à la Sci Fi, aux mangas, aux jeux vidéos, au surf, aux super héros, aux réclames … avec son foisonnement à la Keith Haring, le lyonnais Jaké réinvente le street art, lui offre une nouvelle épaisseur, une dimension autre. Sorti du cadre des toiles fixes, il va droper ses fresques partout sur les portes de garage, les murs défoncés, les panneaux,…

Read More >>