Opera è mobile : lyrical street art !!!

29/07/2015

Qui a dit que l’opéra était une discipline élitiste pour intellos friqués et jet set méprisante ? Qui a dit qu’il fallait y assister dans un théâtre monumental, en robe longue et nœud pap’ ? Qui a dit qu’il fallait débourser des mille et des cent pour se payer une place ? Qui ? Certainement pas les membres d’Opera è mobile. Depuis maintenant presque trois ans, ces jeunes chanteurs constitués en collectif ont chaussé…

Read More >>

Green Days 2014 : Tout va bien … ou pas ???

26/05/2014

L’un des temps forts de ce début de festival fut sans conteste le spectacle de rue Tout va bien. Et l’occasion de recroiser la route de la compagnie Kumulus dont nous avions apprécié le travail un an auparavant presque jour pour jour durant le festival Les 3 Eléphants à Laval ou ils interprétaient Les Pendus. Fidèles à leur mode d’intervention qui consiste à investir l’espace urbain pour y dénoncer les…

Read More >>

Le Cabinet des Curieuses : un boudoir pour le Dalhia Noir ?

17/11/2013

On y entre comme dans un boudoir, une bonbonnière discrète, cosy, raffinée. Des meubles de bois chaleureux, des murs de pierre comme seules les Pentes de Lyon en possèdent, un fauteuil confortable dans lequel on s’enfonce doucement … on y est à l’aise, et la présence de squelettes d’animaux, d’amulettes, d’horloges ne nous y surprend même pas. C’est que le Cabinet des Curieuses assume son nom jusqu’au bout des ongles,…

Read More >>

Dunkerque 2013 / Le Grand Voyage : de la vie à la mort …

12/07/2013

Est-ce un hasard ? Le défilé qui inaugure la deuxième saison de Dunkerque 2013 prend à rebours la logique qui détermine l’exposition phare L’Art à l’épreuve du monde. Cette dernière va de la mort à la vie, de l’apocalypse à la rédemption. Le Grand Voyage remet les choses en ordre en revenant à la logique chronologique de nos existences : naître, grandir, apprendre, aimer, travailler, combattre, …mourir. Un défilé en 17 tableaux,…

Read More >>

Kumulus – Les pendus : nos lâchetés au gibet de nos hontes

29/05/2013

Bon c’est pas le tout de partir faire les festoches de province la fleur au fusil et le sourire aux lèvres. Il convient ensuite d’en faire état. Et je ne me voyais pas attaquer la chronique de mon périple en terre éléphantine lavalloise sans commencer par la grosse claque finale, à savoir Les pendus. Ah là, faut avouer qu’en programmant cette véritable mine antipersonnelle, Les 3 éléphants ont largement justifié…

Read More >>