Les Mains du miracle : le masseur et le massacreur

07/05/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint L’histoire est peu connue et c’est bien dommage, car elle en dit long sur les contradictions de l’âme humaine. Pendant des années Félix Kersten fut le kinésithérapeute attitré de Himmler. Ce dernier souffrait de maux de ventre épouvantables, que seul ce masseur pouvait calmer. Conscient de ce pouvoir exceptionnel, Kersten en profita pour manipuler le tout puissant chef de la SS, au propre et au figuré, l’amenant à gracier…

Read More >>

Les Princesses vagabondes … entre fuite picaresque, ironie à la Voltaire et amours de soeurs

22/04/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Il était une fois quatre filles de France, vieillissantes et esseulées, au cœur d’un royaume en dislocation, Enfermées dans leur palais comme dans une bulle, abandonnées de tous ou presque, elles durent fuir les émeutes pour survivre, quitte à finir leurs jours dans un pays étranger où elles s’éteignirent à petit feu dans l’indifférence générale. Mais avant quel périple, mon Dieu, que Frédéric Lenormand nous conte dans son roman…

Read More >>

The Alienist : naturaliste et précieux

03/04/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Il semblerait que la critique américaine n’ait guère apprécié les dix épisodes de The Alienist. Il faut croire que nous n’avons pas dû regarder la même série, car à n’en pas douter, nous sommes tombés accros, et cela dés le premier épisode. Autant vous dire que l’attente fut cruelle, d’un chapitre à l’autre de cette saga inspirée du roman culte de Caleb Carr (qui est du reste intervenu dans…

Read More >>

Mon Autopsie : Jean-Louis Fournier intus et in cute

11/03/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Rousseau l’avait stipulé aux débuts de ses Confessions : il allait tout déballer de sa vie, citant au passage le poète latin Perse pour expliciter la profondeur de son introspection « intus et in cute ». A l’intérieur et sous la peau … Jean-Louis Fournier va plus loin, qui s’imagine sur une table de dissection pour retracer les passages marquants de sa vie, s’offrant au passage le luxe d’une histoire d’amour avec…

Read More >>

Médiathèque de la Canopée Lafontaine : le plein de culture urbaine

26/02/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Pas pour rien qu’elle se trouve au même étage que La Place, cette Médiathèque de la Canopée Lafontaine ; à croire que ses concepteurs ont voulu profiter de la présence du centre du hip-hop pour court-circuiter les gamins venus slamer et les attirer au milieu des bouquins. Et quels bouquins ! Spacieuse, lumineuse, intimiste, la médiathèque installée en avril 2016 dans les locaux flambants neufs de la Canopée mise sur la…

Read More >>

L’Allée du Roi : la Précieuse et le Soleil

12/02/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Zoom sur une sortie DVD chez nos amis des Editions Montparnasse qui jettent leur dévolu sur L’Allée du Roi. Ce téléfilm désormais culte est signé Nina Companeez qui y adapte le roman de Françoise Chandernagor, dédié à l’ascension de Madame de Maintenon. Cette version laisse dans l’ombre la première partie de la fresque et la jeunesse de Françoise d’Aubigné, miséreuse héritière du poète protestant, mariée au poète Scarron, veuve…

Read More >>

Golem, le tueur de Londres : tueur en série mythique, intrigue alambiquée et élégance britannique

29/01/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Londres 1880 : dans les bas-fonds du quartier de Limehouse, Le Golem, un mystérieux tueur en série échappé des légendes yiddish, frappe, brutal, sanglant, désordonné, s’en prenant à des prostituées, des vieillards, des familles … Les meurtres stoppent brutalement avec la mort de l’écrivain John Cree. Suicide ou empoisonnement ? Victime ou assassin ? Sa jeune épouse, Elizabeth, soupçonnée de l’avoir dépêché ad patres, est traînée devant les tribunaux. Et John Kildarte,…

Read More >>

Histoire personnelle de la littérature française : mon prof de français ? Jean d’Ormesson !

08/01/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Alors que 2018 débute sur une rentrée chargée, les lycéens reprennent le chemin de leur classe avec en ligne de mire un baccalauréat en pleine mutation, notamment la fameuse épreuve de français où ils vont devoir se prendre le chou avec dissertation, commentaire composé et oral ! Un pur bonheur qu’ils ne pourront aborder sans un minimum de culture en terme d’histoire littéraire. Et là c’est le drame : où puiser…

Read More >>

Nana – 1955 : une cocotte en technicolor !

08/01/2018

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Les vacances, c’est fait pour ne rien faire, se poser au chaud avec son thé, ses gâteaux, son chat et son tricot devant un bon vieux film des familles, histoire de revoir ses classiques. Et des bons classiques il y en a ! Parmi eux l’excellent Nana, qui n’a rien perdu de sa superbe même s’il date de 1955 ! Librement inspirée du roman de Zola, cette version signée Christian-Jaque prime…

Read More >>

Orlando : « Nature, Nature, c’est à toi que j’appartiens … »

10/11/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Orlando … l’adaptation cinématographique du roman de Virginia Woolf réalisée par Sally Potter en 1992 vient d’entrer au catalogue des Éditions Montparnasse. L’occasion pour The ARTchemists de revoir ce long-métrage 15 ans après sa sortie … et de constater qu’il est toujours en écho avec notre époque. 90 ans se sont pourtant écoulés depuis que Virginia Woolf s’est lancée dans l’écriture de cet ouvrage hors-normes, vibrante déclaration à la…

Read More >>

Les Panthères grises – Patrick Eudeline : l’artiste n’est pas forcément faustien …

08/10/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Cher Patrick Eudeline, cette petite bafouille en forme de chronique pour vous supplier d’avoir pitié de moi. Grande admiratrice de votre style révélé à la lecture du magistral Vénéneuse, je viens de m’enfiler la majeure partie de vos romans pour me préparer dignement à la lecture de ce nouvel opus, Les Panthères grises. Je me disais qu’avec l’âge, vous seriez moins incisif peut-être, plus rond, … on ne sait…

Read More >>

Making of – Xavier Durringer : car réaliser un film est une activité psychopathe et énergétique …

17/09/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint C’est du moins l’expérience éprouvante que Corso, cinéaste de son état, va vivre sur le tournage de son nouveau film, avec toute son équipe. Des fidèles, qu’il balade de set en set depuis des années, à mesure que son talent s’étiole, que sa vie fiche le camp. Mais cette fois-ci, changement de programme : le talent, le génie sont au rendez-vous, dans la chaude lumière de Corse, alors que Monterey…

Read More >>

Rue des Martyrs : Patrick Eudeline au cimetière des souvenirs

15/09/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Nous avions laissé Patrick Eudeline avec sa jolie garce Vénéneuse datée de 2013, sidérés par le style si affûté, la désespérance de cet auteur en quête de résilience. Erreur que de vouloir s’éloigner : on ne lâche pas une écriture aussi délicieusement cruelle avec elle-même. Du coup je replonge avec Rue des Martyrs antérieur de quatre ans, certes, mais tout aussi déstabilisant pour le pire et le meilleur. Cette rue…

Read More >>

Roman / Tout sur le zéro : l’amour du jeu et du hasard

11/09/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Comment, après avoir lu le nouveau roman de Pierre Bordage, ne pas détourner le titre de la comédie de Marivaux ? Car il s’agit bien ici d’amour, passionnel, irrépressible, convulsif, pour le jeu, parce qu’il est fruit de l’indomptable hasard. Et chaque personnage de Tout sur le zéro tente à sa manière et bien au-delà de ses moyens, d’apprivoiser l’indocile fortune, quête absolue, seul raison d’exister, de tromper le vide…

Read More >>

L’Embaumeur : quand Isabelle Duquesnoy façonne l’odieuse confession de Victor Renard …

01/09/2017

FacebookGoogle+TwitterPinterestLinkedinRedditTumblrBufferStumbleUponemailPrint Quel choix de vie avez-vous quand vous naissez bossu et laid, dans une famille pauvre, avec une mère épouvantable et un père qui se fait éventrer à coup de soc de charrue, en prime dans un XVIIIeme siècle finissant et révolutionnaire ? Voici l’équation que le jeune Victor Renard va devoir résoudre pour survivre, avec comme solution d’embrasser la carrière équivoque d’embaumeur. Et Isabelle Duquesnoy de broder à partir de…

Read More >>