Trouvaille Musique : The Darts

20/09/2018

Tandis que Delphine s’épanche sur les malheurs de Madame Butterfly sacrifiée sur l’autel du mâle américain et du rêve qui va avec, je propose comme remède à ce #balancetonporc lyrico-tragique l’énergie dévoratrice de The Darts. Comme vous pouvez le constatez, ce quatuor de panthères est bien décidé à évacuer le concept de #metoo par la lunette des chiottes à l’aide d’un garage rock ( garage-psych-rock grrls très exactement) aussi pêchu…

Read More >>

Trouvaille : The Rebels of Tijuana

03/02/2016

Eh ben voilà, une fois de plus j’étais partie sur une chronique album et je me retrouve avec une discographie à éplucher. Pour mon plus grand, intense et total plaisir, car The Rebels of Tijuana tapent pile poil sur mon point G musical : le rock 60’s garage et déjanté ! Quelques orgasmes mélodiques plus tard, je reprends mon souffle et ma plume pour vous narrer la chose … Donc que ce…

Read More >>

United Dead Artists : Chapelle éphémère et résurrections artistiques

01/03/2015

Attention ! Aujourd’hui en chroniquant cette Chapelle éphémère nous faisons d’une pierre trois coups : 1. en relatant l’expo temporaire orchestré par United Dead Artists au coeur d’une petite boutique de Paris ; 2. en faisant la focale sur le travail de repérage et de mise en lumière entrepris par l’éditeur hors normes cité à la ligne du dessus ; 3. en soulignant l’action culturelle sans concession menée par le dessinateur Stéphane Blanquet(ici en…

Read More >>

A l’avant garde : Jérôme Barbosa – La belle entourloupe – 2014

05/02/2015

En ces temps de folie furieuse, les artistes dressent un dernier rempart face à la démence. Ils nous en protègent par le rêve, la fuite, l’observation, le rire, ou plus malicieusement encore en nous rappelant que la démence, depuis toujours est en nous. Faut-il en faire une ennemie à abattre ou un animal à domestiquer ? En digne adepte du Lowbrow art, Jérôme Barbosa interroge ce rapport au psychisme, étalant sur…

Read More >>

Expositions : Aalterations – Cristobal de Oliveira

07/12/2012

Une femme, un traumatisme, un coma, une mémoire. Aalterate explore en une dizaine de minutes ces territoires insoupçonnables de l’inconscience. Dix minutes de toute beauté dont Cristobal de Oliveira, a voulu explorer plus avant les mystères. Aalterate date de 2011. Un an plus tard, c’est au travers d’une exposition qu’Oliveira défroisse un peu plus cet univers fantasmagorique à la plastique organique et monstrueuse. Peinture, tableaux animés et sonores, c’est une…

Read More >>