A l’avant garde : Kumi Yamashita, la joueuse d’ombres

02/07/2019

Sculpter la lumière, ciseler les ombres, … dans ses œuvres, Kumi Yamashita fait dialoguer le concret et l’impalpable, l’objet et sa projection … Et d’installation en installation, elle joue sur l’illusion et la vérité, élabore une poétique de la forme, donne à rêver sur ce qui fait nos êtres. Des carreaux de couleur se prolongent en autant de profils humains, des chiffres illuminés dessinent un visage d’enfant, un point d’exclamation…

Read More >>

A l’avant garde : Pierre Leblanc – Traumas 2017

11/12/2017

C’est désormais un habitué de nos colonnes, ce qui n’a rien d’un hasard. La force narratives des clichés de Pierre Leblanc se renouvelle de série en série, légitimant à chaque nouvelle créations un article spécifique. Avec Traumas, le photographe demeure dans l’exploration de la psyché humaine certes, mais en interrogeant le rapport de l’individu aux chocs qu’il a vécus. Comment un traumatisme impacte-t-il l’esprit ? La mémoire ? L’âme ? En quoi détruit-il…

Read More >>

A l’avant garde : Rogan Brown – Kernel – 2013

14/12/2015

Kernel … le noyau … le coeur, le centre … Des poumons peut-être, un fruit coupé en deux qui déploie la corolle de ses fibres, … un grêlon ? Un flocon de neige ou de coton ? Immaculées, les ciselures opérées par Rogan Brown dans la texture du papier tiennent du miracle, de l’intervention d’un être supérieur … infiniment grand, infiniment petit, fragilité d’une sculpture microcosmique, improbable d’une forme si ténue qu’elle…

Read More >>

A l’avant garde : Raoef Mamedov – The Last supper – 1998

19/02/2015

Parce qu’elle demeure une leçon artistique et esthétique, La Cène de Léonard de Vinci a inspiré de très nombreux artistes qui ont voulu lui rendre hommage, approfondir sa signification ou s’en amuser. Avec Raoef Mamedov point de pastiche mais une véritable émotion. Chacun des modèles a posé séparément, les photographies étant ensuite rassemblées par ordinateur pour créer ces compositions épurées. Peu d’accessoires, un fond sombre où la blancheur des peau,…

Read More >>

A l’avant garde : Peter Lippmann – Marie Madeleine à la Louboutin

16/08/2012

On dirait un tableau de Caravage, de Fentin Latour. L’éclairage, le modelage des chairs, les couleurs, l’attitude, … tout rappelle les grands maîtres du XVIIème siècle, les grandes heures du maniérisme. Et au milieu de la table, trônant à côté des symboles propres à la sainte, une Louboutin, comme un souvenir de la vie de plaisir qu’affectionnait l’ancienne prostituée. Le dernier signe d’ostentation qu’on ne peut se résoudre à perdre ?…

Read More >>