SMMMILE Festival : impressions d’artiste ou les réflexions de Loki Starfish

12/09/2019

SMMMile festival : après l’interview de Nicolas Dhers éditée hier pour présenter le festival vegan & pop qui promet de secouer la capitale en fin de semaine, j’en remets une louche … en allant interroger un artiste inscrit au line-up. Et pas n’importe qui, puisqu’il s’agit de l’un de nos camarades de jeu favoris, Loki Starfish, dont nous suivons les aventures et la saga Bragi Pufferfish avec constance, intérêt et fidélité….

Read More >>

Les Muses insoumises – Delphine Seyrig, entre cinéma et vidéo féministe : focale sur une créativité militante au féminin

25/07/2019

N’est pas féministe qui veut. A l’heure où le combat pour les droits des femmes se réinvente et se radicalise de diverses manières, évoquer celles qui en firent le socle constitue un impératif, un nécessaire devoir de mémoire. Pour retrouver le fil initial, s’en inspirer, y trouver une voie, des garde-fou et une vérité initiale. C’est alors que l’exposition Les muses insoumises -Delphine Seyrig, entre cinéma et vidéo féministe trouve…

Read More >>

Naked War : regard sur les Femen ou la puissance de la femme nue

12/10/2017

Elles déboulent sans qu’on sache d’où elles viennent, se dénudent d’un tour de main et exhibent leurs seins graffités, leurs poings tendus devant les caméras de journalistes fascinés … quelques minutes plus tard, agressées par la foule, brutalisées par les services d’ordre, arrêtées et évacuées par la police, elles disparaissent, laissant derrière elles une traînée de scandale et des images saisissantes désormais inscrites dans notre paysage médiatique. Qu’on les adule…

Read More >>

No One is Innocent aux 35 ans de Longueur d’Ondes : « on a de la mémoire ! »

21/06/2017

Deuxième temps fort des 35 ans de Longueur d’Ondes au Pan piper : No One Is Innocent déboule sur scène pour une heure trente de show ultra énergique comme la bande de Kemar sait si bien le faire. Si en première partie la Pietà avait illustré le travail de repérage de talents opéré par Beyer et ses rédacteurs jusque dans le borderline, la présence de No one prouve le flair à…

Read More >>