Bowfinger : « cinéma nouveau » et chien à talons

11/02/2020

Bon, vu les fils d’actu pourris qui assombrissent nos réseaux sociaux, le visionnage d’un feel good movie s’impose. Dans le registre de la grosse marade déjantée et sans prétention mais qui vous fera vous sentir léger, léger, Bowfinger s’impose comme un incontournable. Frank Oz tourne ce petit bijou de dérision en 1999 pour y raconter les déboires d’un réalisateur à la ramasse bien décidé à tourner le chef d’œuvre qui…

Read More >>