Steve Jobs : l’informatique est un théâtre

08/02/2016

Décidément le biopic est un genre qui a le vent en poupe : dernier opus en date, le très attendu Steve Jobs, sorti la semaine dernière sur nos écrans. Et là question : comment relater le parcours d’un visionnaire, aux facettes d’autant plus riches que sa personnalité était pour le moins tortueuse, et que sa fin fut pleurée du monde entier ? Quel angle aborder ? Un récit d’une précision chronologique ? L’aspect purement intime ?…

Read More >>

Kaili Blues étonne Entrevues, 30ème Festival International du film de Belfort

04/12/2015

Remarqué et primé à Locarno cet été, la projection en compétition de Kaili Blues, premier long-métrage de Bi Gan est d’ores et déjà un des événements majeurs de cette édition anniversaire d’Entrevues. Cette chronique familiale située dans la province chinoise du Guizhou, ne se contente pas des codes du drame réaliste, ce n’est pas sa seule audace. La première partie urbaine du film est ainsi progressivement contaminée par d’autres volontés,…

Read More >>

Macbeth : la fin d’une malédiction ?

18/11/2015

Macbeth … la pièce la plus noire de Shakespeare, maudite au point que les acteurs qui la jouent refusent de prononcer son nom … Le Barde y raconte comment un noble écossais, homme de guerre fidèle à son roi, va finalement le tuer et voler sa couronne … Parce qu’un jour de victoire couvert du sang de ses ennemis massacrés, il croise la route de trois sorcières énigmatiques qui lui…

Read More >>

Moins deux : Vladimir et Estragon s’en allaient mourir …

21/10/2015

Ils sont deux, ils sont vieux, ils sont cancéreux. En phase terminale. Du fond de leurs lits ils n’envisagent guère la chose avec quiétude et détachement. Crever dans la lueur douillette et aseptisée des néons d’un CHU, ça les fait chier. Alors ils se font la belle. « moins deux » … En pyjama et charentaises, la perfusion en avant. Pour aller voir la mer … Ou la mère. Ironique, le sort…

Read More >>

Portrait : Mina Kavani, the persian star …

27/09/2015

Des yeux comme des lacs, dont les flots oscillent entre le bleu et le vert, … des yeux de jeune chat, où brillent la curiosité, la candeur, l’effronterie parfois, une énergie et une détermination sans faille … de Mina Kavani on ne voit d’abord que les yeux … Quand enfin on arrive à sortir de ces prunelles hypnotiques, on découvre un visage anguleux, une masse de cheveux bruns, une allure…

Read More >>

Better Call Saul : un héros en marge de Breaking Bad

22/09/2015

En règle générale, les préquelles sont des attrape gogo visant à exploiter les miettes d’un filon cinématographique bien juteux. Très apprécié d’Hollywood, l’exercice représente un véritable grand écart rédactionnel pour les scénaristes dont certains n’hésitent pas à donner dans la démesure et l’invraisemblable quand ils ne tombent pas dans le navrant. Avec Better Call Saul, nous assistons à un véritable petit miracle puisque c’est l’inverse qui se produit. Je m’explique,…

Read More >>

Red Rose : interview de Sepideh Farsi et Mina Kavani

22/09/2015

Red Rose … nous en étions restés à l’évocation du film, cette histoire de passion contrariée sur fond de Vague verte. C’est oublier que la réalisation de ce drame est elle-même histoire. Histoire d’engagement, de choix, de revendication. En transposant à l’écran la vérité d’une relation charnelle, en façonnant une héroïne moderne et volontaire, en racontant les étapes d’une contestation de masse, Sepideh Farsi va à l’encontre des codes imposés…

Read More >>

Fou d’amour : la passion à en perdre la tête

14/09/2015

Qu’est-ce qui peut faire dérailler un homme au point de détruire le paradis terrestre qu’il a pourtant patiemment cultivé autour de lui ? Au point de commettre l’irréparable ? Au point d’en perdre la tête, au propre comme au figuré ? L’amour bien sûr qui saisit le coeur et l’âme, réduit la volonté à néant, surtout celle des séducteurs qui se croient invincibles. Voici la terrible expérience que nous narre le chef décapité…

Read More >>

Red Rose : journées particulières à l’iranienne

La référence s’impose au fil des images, tandis que les cris de révolte, les hurlements de la foule en colère et les sirènes de police déchirent le ciel pour envahir l’appartement d’Ali. Ali dont on ne sait trop s’il est un ponte retranché dans son confort, un opposant assigné à résidence, un intellectuel en fuite … Ali qui a vécu la révolution de 1979, qui a vu les religieux confisquer…

08/09/2015
Read More >>

De Mémoire : une conscience dans les méandres de l’Histoire

22/07/2015

Prenez d’un côté un individu en quête de son identité, de l’autre un psy bien carré qui le seconde dans ses investigations. Ils se retrouvent rendez-vous après rendez-vous, pour accoucher cette conscience dans la parole. Une conscience qui cherche à se trouver dans les méandres de l’Histoire. Voici dans les grandes largeurs l’intrigue de De Mémoire. Drôle, subtile, surprenante, délirante parfois … mais pas si légère que ça au final :…

Read More >>

L’Affaire SK1 : « L’homme derrière le monstre »

04/07/2015

1991 : les parisiens sont terrorisés par une série de meurtres sanglants. De jolies jeunes femmes sont retrouvées violées et poignardées, qui à leur domicile, qui dans leur parking. Au début rien ne relie ces dossiers sinon une rage similaire dans l’agression et la mise à mort. Mais progressivement un jeune policier intégré à la Criminelle va mettre à jour des similitudes … jusqu’au moment où l’ADN parlera. L’affaire SK1 aboutira…

Read More >>

Hosto : chroniques enjôleuses d’une maison de santé

18/05/2015

Les hôpitaux, Marie Astier connaît bien, elle y a roulé sa bosse et sa maladie génétique depuis sa prime enfance, de dialyse en dialyse, de séjour en séjour, de consultations en consultations, jusqu’à cette transplantation rénale de 2005. Son quotidien de petite fille, de gamine, d’ado, de jeune femme … tandis que les autres découvrent la vie, elle, elle subit le quotidien du « patient ». C’est donc tout naturellement que le…

Read More >>

L’amour sera convulsif ou ne sera pas : comme un élastique, tendu …

10/05/2015

Ils sont six, ils sont à l’asile, ils sont fous. Fous d’amour. A s’en démolir. A s’en recroqueviller, à s’en réduire en cendres. A en détruire l’autre sans pitié ni pour lui ni pour soi. Sans fierté, avec tendresse et rage, humour et désinvolture, ils nous racontent, comme ils le feraient aux psychiatres qui les entravent dans les camisoles, les bourrent de psychotropes et les abrutissent d’électrochocs. Sans résultat. Car…

Read More >>

Le Chagrin : car la vie est ainsi faite …

30/04/2015

Un gros chagrin, un chagrin d’amour, un chagrin incommensurable, je suis chagrin … mélancolie ou affliction, le chagrin signe la perte. Irréversible. Perte de l’être cher qui nous quitte parce qu’il meurt, il aime ailleurs, il grandit, il change avec le temps. Perte des illusions, perte du corps, perte de l’enfance, de l’innocence, de la légèreté, … avec douceur, avec tendresse, silencieusement observatrice, Caroline Guiela Nguyen se glisse entre ces…

Read More >>