COVID19  : « rien ne peut arrêter un artiste » ou de la digitalisation agile et nécessaire de la culture

20/04/2020

COVID19 et autres fléaux : peut-on contrer l’apocalypse culturelle ? Vous vous souvenez ? Nous posions la question le 6 mars 2020. Depuis, quelques éléments de réponse nous sont parvenus. Qui n’ont rien de très positifs. Et ont déclenché un véritable orage culturel, poussé le milieu artistique dans ses retranchements. L’obligeant à une mutation digitale à marche forcée qui redonne au terme « agile » toute sa valeur. Un point s’impose. Un sacré coup…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 6 : des héros à la pelle !

27/07/2018

Heroe(s) à la Manufacture Ce sont des héros certes ! mais fatigués … qui veulent en découdre avec le monde ! Le premier « a toujours eu une gueule de flic », l’autre « la voix d’un truand » et le dernier « une allure de pigeon voyageur ». Philippe Awat, Victor Gauthier-Martin et Guillaume Barbot, ces 3 copains metteurs en scène, acteurs et directeurs de compagnie ont passé deux…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 5 : Nager à contre courant

20/07/2018

Fantasio au Théâtre du Train Bleu Parfois le hasard fait bien les choses ; on se retrouve ce soir au Théâtre du Train bleu, « the place to be » à Avignon, pour voir Fantasio d’Alfred de Musset. Dynamisée par une joyeuse troupe, la Compagnie du Banquet, la pièce est emmenée par Arthur Weil, 22 ans et déjà prometteur, qui ne se contente pas de revisiter cette comédie romantique mais…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 4 : Tchernobyl et un pyromane soufflent un vent de poésie

19/07/2018

L’Herbe de l’oubli au théâtre des Doms Il faut s’enfoncer en haut d’une impasse pour découvrir le magnifique théâtre des Doms, accolé au rocher et jardin du même nom, et aller voir une pièce sur un peuple oublié, celui de Tchernobyl. L’Herbe de l’oubli, du collectif Point Zéro, est une fable poétique fondée sur des témoignages de rescapés. Ces récits convoquent notre imaginaire à travers une scénographie particulièrement prenante où…

Read More >>

Thyeste de Sénèque : l’insolence de Thomas Jolly au service de l’effroi

17/07/2018

C’est un crime impensable. Une folie monstrueuse. L’histoire d’une vengeance, froide, terrible, incarnée par Atrée, habité par la rage après la trahison commise par son frère jumeau, Thyeste, qui a séduit sa femme pour accéder au pouvoir. Une vengeance si horrible, qu’elle fera se détourner le soleil et entraînera le chaos du monde dans une nuées d’oiseaux noirs. Le Palais des Papes s’enflamme et tremble à la vue de ce…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 3 : méandres d’une histoire familiale ou huis clos étouffant ?

17/07/2018

Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture La pluie enfin, au réveil ce matin, sur Avignon, moment de répit mais de courte durée puisque l’on file hors les murs à la patinoire pour voir la création du collectif Bajour Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture avec les acteurs du Tthéâtre National de Bretagne. Un élan de vie souffle sur le plateau avec cette…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 2 : lutte des classes vs onirisme belge des années 60

17/07/2018

La Violence des riches au théâtre des Carmes Une petite leçon de choses ce matin, au théâtre des Carmes dans la pièce coup de poing de la compagnie Vaguement Compétitifs La Violence des riches : chaque fois que vous respirez, la fortune de Bernard Arnault augmente de … 1000 euros. Quant à IKEA, la célèbre enseigne planque dans les paradis fiscaux 1 milliard d’euros d’impôts impayés en France, ce qui suffirait…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 1 : 36 degrés et le choc Thyeste !

15/07/2018

La première impression, c’est ça : la chaleur, étouffante. A peine sortie de la gare. Ça vous tombe dessus avec le bruit des cigales. Et puis aussi, la foule, dense et compacte sur le cours Jean Jaurès. Tout de suite happée dans ce tourbillon, il faut se frayer un chemin, résister aux sollicitations de toutes parts des personnes qui tractent et arriver enfin, soulagée à l’ombre du Palais des Papes,…

Read More >>

Tarah Montbélialtz : Ut fotografia poesis

04/01/2016

Au gré d’une escapade normande, du côté de la côte, comme dirait Agnès Varda, nous avons découvert l’exposition Arles ou Avignon?, couverture photographique, non seulement du dernier festival d’Avignon mais, en sus, de celui d’Arles, par un poète venant d’y recevoir l’alternative daguerréotypique : Tarah Montbélialtz. Que ce soit en Arles ou en Avignon, la double série de tirages couleur présentés en décembre 2015 dans l’attrayante P’tite Galerie sise rue…

Read More >>

Richard III vu par Ostermeier : Shakespeare à la berlinoise ?

24/07/2015

Festival d’Avignon 2015 : tandis que d’une main la presse s’acharne sans ménagement sur Le Roi Lear d’Olivier Py, de l’autre elle encense le Richard III d’Ostermieir, consacré spectacle à ne pas manquer pour cette nouvelle édition. Étonnant car les deux mises en scène se font face, pour différentes raisons. Elles se veulent à la fois contemporaines et décalées, elles ont pour finalité de creuser ce qui tisse la folie d’un…

Read More >>

Le Roi Lear : Olivier Py et « la loi du désastre »

14/07/2015

Ce 8 juillet 2015, France 2 diffusait depuis le Festival d’Avignon Le Roi Lear dans la mise en scène d’Olivier Py. Passons sur les critiques pour le moins négatives rebondissant de média en média et sur l’audience pour le moins catastrophique de la retransmission, et concentrons-nous sur le spectacle que nous avons vu, tranquillement depuis le web, une fois la fureur passée. Que dire, ma foi ? Le Roi Lear est une…

Read More >>

Tragédie : Olivier Dubois par delà décadence et puritanisme …

13/04/2014

L’affaire fit grand bruit durant les municipales : offusquée par la nudité des danseurs du ballet Tragédie, une candidate demanda qu’il soit censuré dans sa commune. Dans le débat qui s’ensuivit, les arguments justifiant cette éventuelle censure se cristallisèrent sur trois axes résumant ainsi les griefs des détracteurs : Un spectacle immoral et racoleur qui choque gratuitement ; Un spectacle qui n’a rien de technique, d’artistique ou d’esthétique ; Un…

Read More >>

Reflet d’artiste / Les Décaféinés : Et si Beckett rencontrait François Pignon ?

09/11/2013

A la base on les a découverts comme ça : Des sketches au lance pierre avec sujets imposés, une vision du monde complètement barrée et assumée, un délire perpétuel avec chansonnettes incorporées et jeux de mots continus, un air de Droopy fataliste qui subit l’univers et en souligne les incohérences d’un coup d’oeil, … les Décaféinés ont très vite su s’imposer au cœur du ONDAR Show (célébrissime et très regrettée émission…

Read More >>