A l’avant garde : Ben Fearnley

12/11/2018

Attention en parcourant le site de ce designer britannique installé aux USA : Ben Fearnley n’y va pas de main morte avec les couleurs et les volumes. Du coup son univers nourri de réseaux sociaux et de numérique a tout de la pop culture 80’s, quand on abusait de l’aérographe pour retracer le grain multicolore des éclairages au néon. Mais la partie de son travail qui nous intéresse porte sur sa…

Read More >>

Basquiat, un adolescent à New York : une excellente surprise

07/11/2018

Ce nouveau documentaire sur le prodige de l’art graffiti actuellement célébré par la fondation Vuitton, Jean-Michel Basquiat (1960-1988), long métrage signé Sara Driver, qui sort à l’occasion des fêtes de fin d’année, est une excellente surprise. Malgré une séquence longuette pour le public français a posteriori pas bien concerné par le mouvement éphémère du Colab (Collaborative Projects Inc.), plus politique qu’artistique si l’on en croit le témoin Fab 5 Freddy,…

Read More >>

A l’avant garde : Barbro Aberg

25/10/2018

Cette semaine, faisons le plein de blancheur et de légèreté avec les céramiques de Barbro Aberg. L’artiste suédoise a consacré sa carrière à ce matériau qu’elle façonne comme personne, avec un sens de la forme et du volume qui laisse sans voix. Aériennes, translucides, ses créations adoptent le mouvement des coraux, la langueur des algues, la pâleur à peine perlée des plume de goélands … chaque œuvre doucement développe sa…

Read More >>

A l’avant garde : Mari Shimizu

16/10/2018

Que cache le cœur d’une femme ? … Et ses entrailles ? Les anatomistes du temps jadis ont répondu à l’énigme, à grand renfort de planches chirurgicales et de statues de cire exhibant l’organisme des dames et leur pouvoir de reproduction. Pourtant l’énigme demeure, sous l’entrelacs des viscères reproduits. La japonaise Mari Shimizu l’a compris : le mystère demeure entier, des rêves, des angoisses, des souffrances et des joies alimentées par les arcanes…

Read More >>

A l’avant garde : Megalex Whynot et ses poupées pourries

03/10/2018

Certains enfants cajolent leurs poupées, d’autres les martyrisent. Visiblement inspirée par les méthodes radicales de Wenesday Addams, Megalex Whynot a fait son métier de cette activité pour le moins inquiétante, mais ô combien libératrice. C’est donc avec une certaine exaltation doublée d’une imagination sans limite que Megalex s’empare des malheureux poupons lui tombant sous la mains pour leur refaire le portrait à la mode vaudou. Bye bye prunelles azur, anglaises…

Read More >>

A l’avant garde : Sandrine Blaisot – La Conserverie d’âmes

25/09/2018

Édition publicitaire, école des Beaux-Arts de Cherbourg … quel bond pour la plasticienne Sandrine Blaisot qui conquiert ainsi la liberté de pensée en s’affranchissant des diktats d’une discipline marketing faussement créative. Mais la dame conserve en mémoire ce sentiment de contrainte, d’enfermement que l’artiste ressent quand il se frotte à l’univers de la communication, où « être charrette » constitue un mode de vie et une cause de stress renouvelé. Parmi ses…

Read More >>

A l’avant garde : Tristan Adelen

18/09/2018

Plane ou tridimensionnel, l’univers de Tristan Adelen, tissé de recyclage et de récupération, explore les méandres de l’être pour en saisir les lumières et les tragédies. Sa série baptisée « Inside » confronte des maquettes élaborées dans de vieux tiroirs, des boites usagées, réceptacles de décors post apocalyptiques, dignes des installations de Sévellec, de l’univers en cendres de Delicatessen. Entre micro urbex et cabinet de curiosité, ses intérieurs restituent la répartition de…

Read More >>

A l’avant garde : Frédérique Longrée

07/09/2018

Détectée dans le sillage d’Otto Ganz, Frédérique Longrée elle aussi est une artiste du regard. Un regard vague, noir, perdu, qu’elle restitue d’un portrait à l’autre, mode operandi chargé de sensations et d’angoisses. Se saisissant de vieilles photos d’enfants, de jeunes filles, de femmes, l’artiste en sclérose les visages, les marbrant comme ceux des morts tout justes trépassés, les ranimant d’un regard de spectre ou de démon, selon qu’ils évoquent…

Read More >>

A l’avant-garde : Monsieur Zut

30/07/2018

Ah le collage ! Cet art adulé des surréalistes, technique joyeuse synthétisant les élans hybridistes du docteur Frankenstein et la malice des découpeurs de corps. Les développements du numérique offrent à cette fringante technique de nouvelles voies d’exploration, dans lesquelles Monsieur Zut s’est engouffré avec bonheur. Très old school dans ses influences, Monsieur Zut s’épanouit dans la destructuration des icônes 50’s. Avec lui les gentlemen policés, les pin up bon tein,…

Read More >>

A l’avant garde : Mathieu Laca

23/07/2018

Quand l’être implose ? Quand l’intériorité se dissout ? Quand l’imaginaire se dilate ? Quelle question peut exprimer au plus juste la ligne directrice traversant les portraits de Mathieu Laca ? Y en a-t-il une seulement ? De ces portraits captivants et déstabilisants à la fois, d’animaux, de quidams ou d’artistes célèbres, qui superposent l’intensité du regard, l’épaisseur d’une chair tourmentée, on retient cette anamorphose désordonnée de particules qui s’échappent du visage, le déforment, le…

Read More >>

A l’avant-garde : Lina Kusaite

19/07/2018

Chaleurs d’été, trépidations d’une actualité peu amène, secousses de la Coupe du Monde de Football, fatigues d’une année de travail de de charge mentale … un peu de calme, que diable ! Un peu de fantaisie, de rêve ! Lina Kusaite, au secours !!! Lina, illustratrice belge, nichée à Bruxelles, règne de la BD et de l’Art Déco : deux influences qui irriguent l’univers de cette créatrice fascinée par le mouvement, les arabesques et…

Read More >>

A l’avant garde : Scott Teplin

03/07/2018

Ok Scott Teplin n’est pas un débutant, mais est-ce bien grave quand on voit la vigueur de son trait ? Le Monsieur expose avec une assiduité de jeune homme depuis l’aube de l’an 2000, est exposé, collecté par les musées comme les galeries d’art, qui s’arrachent ses œuvres hautes en couleur. Il n’en demeure pas moins que son travail s’avère d’une grande fraîcheur, d’un dynamisme un rien provocateur mais ô combien…

Read More >>

Antre à la Goutte d’Or : l’habit-habitat est un trait d’union

14/06/2018

Dans cette société malmenée où l’heure est au déchirement, il reste encore un peu de monde pour œuvrer à l’entente et à l’échange, principalement les artistes qui n’hésitent pas à s’impliquer. Ainsi Séverine Bourguignon, plasticienne de son état, a-t-elle investi la friche de la Table Ouverte pour y développer le projet Antre, porté par l’association Grandiose. Antre, la demeure intérieure où chacun se réfugie comme en un cocon de protection,…

Read More >>

Exposition Tubologie – Nos vies dans les tubes : la vie ou l’éternel cylindre ?

08/06/2018

Retour aujourd’hui au cœur du dunkerquois FRAC Grand Large qui décide de secouer les méninges de ses visiteurs avec une exposition décalée mais pertinente consacrée … aux tubes. Eh oui, cela peut surprendre mais Tubologie – Nos vies dans les tubes réfléchit sur la récurrence du canalisatoire dans l’humanité. Par le corps (l’anatomie est une vaste tuyauterie), par l’industrie (conduits, pipe-line et autres canaux constituent l’infrastructure économique par excellence, la…

Read More >>

A l’avant garde : Eliza Bennett – A Woman’s Work is Never Done – 2012

28/05/2018

Traduisez « Un travail de femme n’est jamais fini ». Titre à lectures multiples, tandis qu’Eliza Bennett brode ses lignes de vie dans la paume caleuse de sa main. Oui, un travail de femme n’est jamais fini, qu’il s’agisse de construire sa vie, d’éduquer ses enfants, de nettoyer la maison, de s’occuper de son mari … Mais que devient-elle dans tout ça ? Détournant la technique si fragile, si précise, si féminine de…

Read More >>