Halle Saint Pierre : from Chicago to Hey 4, la joie carnassière de l’exclusion

18/07/2019

Attention, petit lapin normo-pensant, ne mets pas tes mains dans la porte de l’art singulier, tu risques de te faire pincer très fort … et d’aimer ça, intensément … Pris en sandwich entre Chicago, foyer d’art brut et la quatrième édition de la tournante intellectuelle Hey, tu seras avalé – digéré -régurgité dans les méandres de la Halle Saint Pierre, au terme d’un voyage gastrique dont les sucs dévoreront ta perception…

Read More >>

Art brut japonais II : un catalogue après les cendres …

15/03/2019

A la Halle Saint Pierre, les expositions passent, les catalogues demeurent. Seuls témoignages de 10 mois de manifestation, réceptacles synthétisant la puissance des œuvres présentées, des artistes convoqués, sommes de ce qui fait l’essence d’un art par définition indéfinissable car connecté aux forces psychiques d’individus en quête d’expression. Avec Art brut japonais II, un nouveau défi de publication donc, qui complète celui de 2010, première exposition consacré aux artistes bruts…

Read More >>

Chartres : La Maison Picassiette haut lieu de l’art brut

07/09/2018

Chartres, sa cathédrale, sa vieille ville, ses prieurés … et sur la colline voisine la Maison Picassiette. Un incontournable de l’art brut, une pure émanation de l’architecture spontanée ou naïve, élaborée avec autant de ferveur que l’imposante église qui lui fait face. Tout commence en 1929 quand Raymond Isidore achète une parcelle de terrain dans le quartier Saint Chéron. Modeste, peu éduqué, ce cantonnier compte y construire la maison qui…

Read More >>

Turbulences dans les Balkans : l’art brut ou la folie comme unité ?

11/07/2018

Allez courage, camarade, les vacances approchent, enfin tu touches au but. L’occasion pour toi de découvrir les ultimes expositions de la saison, celles qu’on n’a pas eu le temps de faire, celles que les grosses machines culturelles ont éclipsées et qui pourtant portent en leur sein cette étincelle d’espoir en l’humanité dont nous avons tous grand besoin. Parmi elles, Turbulences dans les Balkans qui occupe le premier étage de la…

Read More >>

A l’avant-garde : Julia Lillard

20/05/2018

Quinquagénaire, autodidacte, adepte du collage éclectique : l’américaine Julia Lillard accroche la pupille avec ses œuvres débridées, brutales et colorées comme un long cri de révolte. En scrutant ses femmes écorchées, visages comme des fleurs vulves, œil pleurant comme une cascade, romantiques et béatement prostrées dans leurs apprêts, on évoque les jolies princesses mutilées de Jessica Harrison, si heureuses de souffrir. Sauf qu’ici, le plaisir du déchirement n’est qu’une façade,…

Read More >>

A l’avant garde : Margot Margot

08/01/2018

Première avant garde 2018 donc et qui sera art-brutiste et féminine puisque nous abordons aujourd’hui le dossier Margot Margot. La dame plonge tête baissée dans les méandres de ses dessins en 2014. depuis elle déroule des fresques symétriques impressionnantes où le rouge sert de fil directeur passionnel dans cet entrelacs de courbes barbares, travaillées comme des dentelles précieuses, des ciselures de boucliers, des vitraux de cathédrales gothiques, des tentures primitives….

Read More >>

A l’avant garde : Simone Pheulpin – Un monde de plis

26/11/2017

Sculpteure textile : l’appellation n’est pas banale, tout comme les ouvrages de cette vosgienne de 76 ans. Il ne s’agit ici ni de crochet, ni tricot, ni de dentelle. Simone Pheulpin pourrait s’apparenter à une origamiste de l’étoffe, qui métamorphose la platitude des carrés de tissu en un relief immaculé et mystérieux. Sous ses doigts habiles, du coton brut, rêche qu’elle froisse avec minutie et détermination, dessinant progressivement des sinuosités pareilles…

Read More >>

Exposition Caro/Jeunet à la Halle Saint Pierre : « Qui a volé le rêve de l’enfant ? »

08/09/2017

L’un à la direction artistique, l’autre à la mise en scène : de film en film, Caro et Jeunet se répartissent les rôles, accouchant de véritables joyaux cinématographiques. Delicatessen, La Cité des enfants perdus, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, Un Long dimanche de fiançailles, Alien Résurrection, Micmacs à Tire-Larigot, L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux TS Spivet, Dante 01, sans compter quelques court-métrages, des animations et un pilote de série TV…

Read More >>

A l’avant garde : Noviadi Angkasapura

03/09/2017

Il dessine, comme d’autres prient, entrant en contact avec les dieux par le medium d’une pointe de stylo bille. Ses œuvres se déclinent au quotidien, non comme des requêtes, mais des visions, un regard extra-lucide sur notre monde, qui transperce les apparences pour saisir une réalité parallèle. Nourri à l’imaginaire de son Indonésie natale, Noviadi Angkasapura déploie son art dans une volonté spirituelle, un désir profond de saisir les forces…

Read More >>

A l’avant garde : Dominique Théate

31/05/2017

Le hasard n’existe pas : fauché par un accident de moto à la veille d’entrer aux Beaux arts, Dominique Théate illustre parfaitement cet adage. Cinq mois de coma plus tard, cet jeune belge recouvre l’usage d’une main … et va se lancer dans le dessin pour reconquérir une vie qui a bien failli lui échapper. Qu’il attaque le papier immaculé ou retoucher des photos de magazines, Théate s’approprie un espace d’expression…

Read More >>

A l’avant garde : Ceija Stojka

21/03/2017

A l’heure où le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie se banalisent, où l’on nie la Shoah, où certains n’hésitent plus à affirmer qu’il faut arracher les dents en or des rom pour qu’ils financent leur présence sur notre sol, il devient urgentissime de contempler les tableaux de Ceija Stojka. A plus d’un titre. Actuellement exposée dans une rétrospective que lui consacre la Friche de la Belle de Mai à Marseille, l’artiste tzigane…

Read More >>

A l’avant garde : Léonard Combier

12/12/2016

C’est dit, notre dernière avant garde de l’année 2016 sera multicolore, protéiforme et brut. Soyez donc les bienvenus dans l’univers aussi cocasse qu’onirique de Léonard Combier. Le jeune artiste de 25 ans n’a pas son pareil pour tisser un monde bien à lui, où l’on se laisse volontiers absorber. Naïf, psychédélique, un brin malicieux, son esthétisme questionne et amuse à la fois, dans cette gigantesque ronde, où les mandalas s’accouplent…

Read More >>

Exposition Gilbert Peyre : L’électromécanomaniaque ou la cacophonie enchanteresse

21/09/2016

Avant de les voir, on les entend. Cliquetis des poulies, grincement des rouages, sifflement des glissières comme des zips de body bags … Puis des plaintes éraillées, sanglots à peine audibles, refrains désuets … les automates de Gilbert Peyre possèdent une identité sonore propre, qui confine au bruitisme, à la musique industrielle, au requiem. « J’ai froid » geint l’étrange créature aux cornes de cerf, à la pelisse défraîchie tandis que ses…

Read More >>

A l’avant garde : José Manuel Egea – Série « Lycanthropos »

05/09/2016

Passionné de super héros depuis son enfance, Jose Manuel Egea a jeté son dévolu sur Jack Russel : un loup garou donc, dont les propriétés lycanthropiques fascinent encore, toujours et davantage cet artiste au trait ravageur. Avec toujours le même rituel : une photographie trouvée dans un magazine, raturée au cours d’un rituel qui métamorphose un visage, célèbre ou non, en descendant de Lycaon. Le monstre transparaît alors au travers de l’humain,…

Read More >>

A l’avant garde : Aleksander Lobanov

25/07/2016

Notre avant garde de la semaine s’est éteinte en 2003, à l’âge vénérable de 79 ans. S’il n’est donc pas un talent émergent, Lobanov n’en demeure pas moins une figure incontournable de l’art brut russe et c’est à ce titre que nous évoquons son univers aujourd’hui. Devenu sourd et muet suite à une méningite contractée durant l’enfance, Lobanov est interné en hôpital psychiatrique à l’âge de 23 ans : très…

Read More >>