Vénéneuse : Eudeline et Le Mépris d’une Suicide Blonde

19/07/2017

Elle est blonde, jeune, belle à se damner et visiblement barge … elle lui rentre dedans un soir de signature dans une librairie branchée de Paris. Le rocker, auteur dandy et quinquagénaire, craque à la seconde, emballe la lumineuse nymphe pour une nuit de folie dans l’hôtel où Oscar Wilde traîna sa malédiction. Fallait pas … la belle se révélera une peste instable qui lui pourrira la vie, un leurre…

Read More >>

Il revient quand, Bertrand ? Vaudeville numérique et amertume de la séparation

28/02/2017

Éternel étudiant, pantouflard et romantique, Bertrand vit un véritable séisme : sa Magalou chérie d’amour vient de lui signifier un renvoi momentané, dit-elle, le fameux « break » que redoutent tous les amants et qui tend à se généraliser dans notre société moderne. Largage numérique, affaires et cartons abandonnés dans le débarras, notre héros est zappé au profit d’un bellâtre colocataire qui pourrait bien lui piquer sa place. Remonter le fil de…

Read More >>

Le journal de Mary d’Alexandra Echkenazi : Kennedy plus humain que jamais

16/01/2017

Tant d’années après l’assassinat de JFK, la malédiction du célèbre clan ne cessera donc jamais de passionner ? On avait adoré la série TV Les Kennedy diffusée en 2011, on attend avec impatience le film Jackie de Pablo Larrain où la merveilleuse Nathalie Portman incarne la first Lady, on se souvient du remarquable JFK d’Oliver Stone ou du poignant Parkland, sans compter American Tabloid d’Ellroy … Roman ou film, la…

Read More >>

Pauline s’arrache : « on s’aime mal mais on s’aime fort ! »

11/10/2016

Le genre de phrase mélodramatique qu’une Blanche Neige vieillissante et déformée par les grossesses pourrait lancer à son prince défraîchi et désabusé ainsi qu’à ses gosses insupportables, un soir d’engueulade ? Des mots ridicules, une punchline grotesque et facile, excessive, que seul un scénariste raté oserait glisser dans le pitch d’une série familiale de seconde zone ? Détrompez-vous : ces termes chargés de violence, de passion, de rancoeur et de…

Read More >>

Peep show : kinky pictures of art ?

06/05/2016

Voici une expérience qui devrait en réconcilier plus d’un avec l’univers artistique. La peinture vous semble ennuyeuse, poussiéreuse et trop sérieuse ? Attendez de visionner Peep Show de Rino Stefano Tagliafierro … vous ne serez plus aussi catégorique après : Tagliafierro nous avait déjà impressionnés avec la somptueuse vidéo Beauty. Peep show reprend les même ingrédients de l’animation et du virtuel pour cette fois traquer l’érotisme inhérent aux grandes toiles de l’Histoire…

Read More >>

Femmes de dictateurs : l’amour tyran ?

21/04/2016

Avec Les Furies de Hitler de Wendy Lower, nous avions vu comment les femmes allemandes s’étaient retrouvées impliquées dans le processus d’extermination de la Shoah. Avec Femmes de dictateurs de Diane Ducret, nous plongeons dans l’intimité de plusieurs tyrans du XXeme siècle et disséquons par le menu les relations amoureuses qu’ils entretinrent avec leurs épouses, leurs maîtresses, leurs admiratrices. Les deux sujets se rejoignent : monstrueux, ces hommes n’en furent pas…

Read More >>

Trissotin ou les femmes savantes : Molière à l’heure du MLF !

11/02/2016

Voici donc le pari dramaturgique lancé par Macha Makeïeff pour cette production de La Criée – Théâtre national de Marseille : télescoper l’hystérie intellectuelle de la comédie Les Femmes savantes et la furie libertaire des années 70, le tout sur fond de crise identitaire bourgeoise. Et le pire, c’est que ça marche, ça galope même, à un train frénétique dont témoignent ces quelques images : Rappelons l’intrigue : la maison de Crysale est…

Read More >>

Roman – Babylone Underground : « rude, secouant, dramatique, … fatal »

25/10/2015

Eloïse Cohen de Timary … son nom même pourrait être celui d’une héroïne baroque, descendue d’un arbre généalogique trop lourd à endosser pour s’égarer dans les tragiques futilités de notre siècle. Complexe et poétique, la frêle demoiselle, dans la fraîcheur lucide de sa vingtaine, accouche d’un premier roman aussi épique, épineux et romantique que son patronyme. Audacieux également, aventurier et provocateur. Babylone Underground c’est l’histoire d’un type perclus de dettes…

Read More >>

Portrait : Mina Kavani, the persian star …

27/09/2015

Des yeux comme des lacs, dont les flots oscillent entre le bleu et le vert, … des yeux de jeune chat, où brillent la curiosité, la candeur, l’effronterie parfois, une énergie et une détermination sans faille … de Mina Kavani on ne voit d’abord que les yeux … Quand enfin on arrive à sortir de ces prunelles hypnotiques, on découvre un visage anguleux, une masse de cheveux bruns, une allure…

Read More >>

Red Rose : interview de Sepideh Farsi et Mina Kavani

22/09/2015

Red Rose … nous en étions restés à l’évocation du film, cette histoire de passion contrariée sur fond de Vague verte. C’est oublier que la réalisation de ce drame est elle-même histoire. Histoire d’engagement, de choix, de revendication. En transposant à l’écran la vérité d’une relation charnelle, en façonnant une héroïne moderne et volontaire, en racontant les étapes d’une contestation de masse, Sepideh Farsi va à l’encontre des codes imposés…

Read More >>

Les Rois du Monde : duel à Casteljaloux

20/09/2015

Dans Casteljaloux, il y a jaloux ; ça tombe bien puisque le film de Laurent Laffargue nous parle de jalousie, et pas en mode vaudeville ou comédie, non. En l’état il s’agit d’une jalousie possessive, exclusive, morbide, infinie. Et fatale : Jeannot aime Chantal. Trop. Un soir il démolit un gars ivre qui tourne trop autour de la belle. Résultat : la tôle. Quand enfin il ressort, la dame est parti avec un…

Read More >>

Red Rose : journées particulières à l’iranienne

La référence s’impose au fil des images, tandis que les cris de révolte, les hurlements de la foule en colère et les sirènes de police déchirent le ciel pour envahir l’appartement d’Ali. Ali dont on ne sait trop s’il est un ponte retranché dans son confort, un opposant assigné à résidence, un intellectuel en fuite … Ali qui a vécu la révolution de 1979, qui a vu les religieux confisquer…

08/09/2015
Read More >>

Les Fausses Confidences : quand Didier Bezace décline Marivaux entre délicate sobriété et vivacité moderniste

Écrite en 1737, Les Fausses Confidences mit du temps à entrer au répertoire ; mais une fois introduite au Panthéon de la dramaturgie française, la comédie de Marivaux y occupa une place de choix. Il faut dire qu’en l’état, elle synthétise tous les paramètres qui font de leur auteur l’initiateur d’un genre nouveau, la comédie de mœurs, scrutatrice des âmes et gentiment moqueuse, observatrice d’une société en pleine mutation, dont certains…

22/06/2015
Read More >>

L’amour sera convulsif ou ne sera pas : comme un élastique, tendu …

10/05/2015

Ils sont six, ils sont à l’asile, ils sont fous. Fous d’amour. A s’en démolir. A s’en recroqueviller, à s’en réduire en cendres. A en détruire l’autre sans pitié ni pour lui ni pour soi. Sans fierté, avec tendresse et rage, humour et désinvolture, ils nous racontent, comme ils le feraient aux psychiatres qui les entravent dans les camisoles, les bourrent de psychotropes et les abrutissent d’électrochocs. Sans résultat. Car…

Read More >>