Speedlines Mangas : Tripeace

Au nom de l’amour, de la paix et du travestissement ! Ne vous inquiétez pas, ce manga est tout à fait saint et ne pervertira en rien votre esprit, car le héros se travestit seulement afin de sauver le monde. Je vous avoue que j’étais moi-même plutôt sceptique avant de commencer à lire le manga : comment sauver le monde en se déguisant en femme ? Et bien immergeons nous dans le monde de Tripeace et découvrez à votre tour cette possibilité si improbable.

Tripeace est un manga de type Shonen qui nous fera pourtant réfléchir sur un sujet plutôt rude : la Guerre. Il a été écrit et dessiné par Tomoyuki Maru entre 2008 et 2011 ; la série complète compte 11 tomes tous traduits depuis avril 2012. Passons à présent au scénario : Nana est un jeune homme simple et joyeux souffrant d’hyper-amnésie (une maladie lui ayant fait perdre toute sa mémoire, que ce soit à propos des gens qu’il a connu, ou sur les différents concepts du monde tels que la guerre). Il se réveille dans un monde peuplé de guerres où il se liera d’amitié avec trois enfants.

Mais lorsqu’il assiste à leur mort, une volonté naît en lui ; celle d’anéantir toute forme de guerre dans le monde. Il rencontrera alors une organisation très spéciale nommé Tripeace, dont le but est d’éradiquer la guerre dans le monde. Chaque membre de Tripeace possède une loi de médiation propre à lui-même : « pour l’amour pour la paix et pour … », le dernier mot étant propre à chacun. Ainsi, Nana créera sa propre loi ou le dernier mot n’est autre que « travestissement », il se déguise donc en femme, se nomme Nanako dans ces moments-là et réussira à régler les conflits par la paix et une grande assurance.

Dans l’organisation existent bien évidemment quelques autres cinglés pour nous divertir encore plus. Bélial, le chef de la troisième escouade, un homme robuste et grand dont la loi de médiation est fondée sur la violence et qui est certainement le plus puissant de tous dans Tripeace, mais aussi le plus cinglé pour régler les conflits. Shiro, un membre de l’escouade de Belial, déteste la violence ; mais cherchant toujours sa loi elle a recourt à la violence en attendant de pouvoir suivre sa propre loi.

Elle déteste Nana, mais a une immense admiration pour Nanako, ce qui s’avère souvent très drôle. Shitori, second de la troisième escouade est toujours souriante et sûre d’elle. Elle possède un énorme nombre d’armes cachées dans sa tenue et est là pour arrêter Bellial lorsqu’il entre en frénésie. Nuko est une fille malicieuse qui établit le classement dans l’organisation ; elle est elle aussi puissante et tournera de temps en temps notre cher Nana en bourrique.

En résumé, Tripeace est un manga loufoque et drôle dans un contexte plutôt rude qui n’est autre que la guerre ; il nous fera souvent réfléchir à toute la violence à laquelle l’être humain a souvent recours alors qu’il pourrait en être autrement. Sur ce, bonne lecture et à la semaine prochaine pour Speedlines Mangas.