Slovenly Recordings : trouvailles rock en masse !!!!

the-mitchell

Bon c’est pas le tout de tester des falafel gluten free, autant le faire en musique. Mon crash test culinaire, je l’ai mené bille en tête en explorant les rangs de l’armada Slovenly recordings. Histoire de détecter du talent musical à chroniquer. Et l’impression, en parcourant le bandcamp du label américain, d’ouvrir un énorme coffre à jouets … ou une boite de Pandore particulièrement trouble et prolixe.

Bref me voici devant mes falafels, à découvrir ce gigantesque parc d’attractions auditif voué aux mânes ragaillardis du punk, du garage, de la psychédélique, bref ce que le rock a produit de plus débridé et de plus sauvage. Fondé en 2002 dans le sillage de 702 records qui avait servi de terrain d’entraînement, Slovenly Recordings est à l’image de son géniteur : protéiforme, trépidant et inspiré.

slovenly site

Avouons-le : Pete « Sticker Guy » est un touche à tout de génie, doté d’un flair de chien de chasse ; mis en lumière dans la communauté rock américaine par son entreprise d’auto-collants (le sticker est un incontournable de la communication pour les groupes émergents), ce batteur, à l’occasion DJ, commence à organiser du concert, conseiller des jeunes combos dans le besoin.

 

Le label suit, comme une évidence. 14 ans plus tard, il affiche une santé insolente, et un catalogue solide, pour ne pas dire redoutable. On y trouve un maillage d’artistes virulents et créatifs, venus des quatre coins du monde : outre les groupes du cru, citons les espagnols de The Masonics ou Wau y los Arrrghs !!!, les grecs de Bazooka ou Acid Baby Jesus, les italiens de The Dirtiest ou Sultan Bathery, les russes de Gino and the goons, les australiens de Pronto, Los Vigilantes de Puerto Rico, … et cocorico, J.C.Satan, Magnetix et leur side project Avenue Z.

Bref ça ratisse large, sans sacrifier à la qualité. Reno, Amsterdam, Dallastown, Berlin, Tokyo, le label s’est parachuté aux points cardinaux de la planet rock, pour repérer les jeunes talents de cette république libertaire déchaînée et répandre la bonne parole punk par la même occasion. C’est un euphémisme de dire qu’on apprécie, … ON KIFFE !!!!! Et on garde en mémoire des petits bijoux comme les TonTon Macoutes, The Spits, The Wead, Red Mass et Duchess says qui une fois associés engendrent la bombe PyPy !

bandcamp slovenly

Pour ne citer qu’eux, car la liste est longue, et il va falloir ne nombreuses séances de falafels pour que j’épluche par le menu ce rodster savoureux ! Bref je vous suggère d’en faire autant, histoire de vous laisser juger par vous-même … et de vous rincer les tympans et les yeux aux couleurs éclatantes de ces galettes disponibles en CD, en vinyle, en digital, et dont les artworks sont dignes d’une expo d’outsider art !

Et plus si affinités

Pour découvrir, explorer, aimer Slovenly recordings, c’est par là :

http://slovenly.bandcamp.com/music

http://slovenly.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.