Printemps de Bourges 2011 Part 9 : partir à la Découverte

Bonjour, chers lecteurs qui suivez le feuilleton de Bourges 2011. Hier nous rencontrions le duo Beat Torrent, apprenant ainsi qu’ils étaient tout heureux de revenir en tête d’affiche sur les lieux qui avaient vu leur adoubement en tant que Découverte.

Les Découvertes : le terme se glisse régulièrement dans nos lignes depuis le début de ce report. Certains des artistes que nous avons rencontrés l’ont été, d’autres regrettent de n’être pas passés par cette case départ visiblement essentielle. Tous cherchent à être ainsi mis en lumière. Cette année, la récolte a été bonne une fois de plus : parmi les lauréats touchés par la grâce berrichonne, Peau, Fowatile, Transgunners, Turnsteak, Projet Vertigo, Reverso Mecanic, Concrete Knives, YAA pour ne citer qu’eux parmi les 29 noms retenus et affichés dans le petit programme dédié uniquement à ce domaine.

Si la plupart des artistes retenus fait l’unanimité, l’intronisation de certains fait grincer des dents et on chuchote parfois les termes de copinage et de favoritisme entre deux verres d’apéro. Envie ? Jalousie ? Réalité ? Il faut dire que les enjeux sont importants : en débarquant leur set d’1/2 heure sur les 2 scènes du 22, le complexe réservé à cette jeune garde, les Découvertes vont passer devant les pros venus repérer ceux qu’ils feront tourner dans leur propre salle, qu’ils accueilleront dans leur label, qu’ils produiront dans leur maison de disque. Et les pros sont nombreux, très nombreux, vu le mal que j’ai eu à entrer au concert des Transgunners (j’ai d’ailleurs déclaré forfait devant le caractère compact/sardines en boite de la foule).

Il y a donc beaucoup de candidats, bien peu d’élus et en prime les élus n’ont absolument pas intérêt à rater leur examen de passage, parce que ça ne pardonnera pas pour la suite de leur carrière. D’où une préparation lourde pour les musiciens ET pour le circuit qui a servi à les mettre en valeur. Car vous vous doutez bien que ces artistes n’arrivent pas tous seuls sur les planches du 22 et qu’il y a fort à faire pour les repérer bien en amont de leur venue en Berry. C’est là qu’intervient le fameux réseau des Découvertes du Printemps de Bourges « dispositif national de repérage de groupes de Musiques Actuelles émergents ».

Oui le nom est compliqué, je vous l’accorde, mais la tâche n’est pas simple non plus, vu l’étendue du territoire et la multiplication des groupes et des artistes musicaux aujourd’hui exacerbée par l’explosion d’Internet, l’autoprod et la complète refonte de l’industrie. Les antennes installées en région ont la difficile responsabilité de jouer les rabatteurs, de trouver ces pépites artistiques qui font en grande partie la réputation de Bourges. Une problématique qu’il ne faut surtout pas négliger si le Printemps veut conserver sa place de leader sur le terrain.

Vous pensez bien donc que cela nous intriguait au plus haut point. Aussi nous avons pris contact avec l’antenne Rhône – Alpes Tagada Tsoin Tsoin pour en savoir plus sur cette chasse aux talents et ses mécanismes. L’équipe était présente pour soutenir ses trois poulains à savoir Fowatile, Peau et Transgunners. C’est Aurélie Montagnon, l’administratrice qui s’est collée au jeu, répondant à nos questions avec précision et efficacité, histoire qu’on comprenne bien d’où vient l’idée, comment se passe une sélection, et le long parcours du combattant que cela représente.

 

 

Pouvez-vous nous présenter Tagada Tsoin Tsoin et nous expliquer en quoi consiste votre activité ?

En 1978, le Printemps de Bourges lance un dispositif national de repérage de groupes de Musiques Actuelles émergents : Les Découvertes du Printemps de Bourges.

Ce réseau national coordonné par l’association Réseau Printemps est rapidement décentralisé au sein “d’Antennes régionales” en charge du repérage et de l’accompagnement sur leur territoire. En 1999, l’Antenne Rhône Alpes se structure en un réseau régional regroupant lieux, festivals et labels.

Aujourd’hui Tagada Tsoin Tsoin représente 28 structures adhérentes, réparties sur les 8 départements de la région. Ce maillage territorial permet d’enregistrer chaque année 350 à 450 candidatures, l’un des chiffres les plus élevés parmi les autres Antennes de France.

Depuis la création des “Découvertes”, 66 groupes rhônalpins ont été sélectionnés par le Printemps de Bourges (dont l’Affaire Louis Trio, Virago, Hightone, Prohom, Brain Damage, DJ Flore, La Tropa, Amélie les Crayons, Redbong, Paral.lel, B R OAD WAY, Antiquarks, Karimouche…).

Depuis 6 ans, Tagada Tsoin Tsoin accompagne les 8 groupes présélectionnés aux Découvertes du Printemps de Bourges, mène un travail de ressources et d’information auprès des acteurs régionaux issus de toute la filière musicale et coordonne la venue des professionnels rhônalpins sur le festival Printemps de Bourges  (près de 100 professionnels par an).

 

Comment fonctionne le réseau des antennes Découvertes de Bourges ?

Il s’agit d’un réseau national, nommé Réseau Printemps, constitué de 29 structures ou représentants « d’antennes régionales », réparties sur les 21 régions de l’hexagone, la Corse, le Québec, la Belgique, la Suisse ainsi que la Réunion.

Chaque Antenne est en charge du repérage et de la présélection d’artistes issus de son territoire, en vue d’une sélection aux Découvertes du Printemps de Bourges. Une fois les présélections régionales effectuées par l’écoute de candidatures, chaque groupe se produit sur scène lors des Auditions Régionales, puis est soumis à un jury national composé de l’ensemble des Antennes et de 6 conseillers artistiques choisis par les programmateurs du Printemps de Bourges. Ces 6 conseillers sont des professionnels de la musique, issus de toute la France, et suivent l’ensemble des préslélections régionales, depuis l’écoute des candidatures jusqu’à la sélection finale.

Une fois les artistes sélectionnés pour les Découvertes, les Antennes sont chargées d’accompagner les groupes jusqu’à leur passage au festival du Printemps de Bourges.

Voici le calendrier d’actions de l’Antenne Rhône-Alpes pour les Découvertes 2012 :

1 – Appel à candidature du 5 septembre au 3 octobre 2011

2 – Présélections sur écoute du 24 au 26 octobre 2011

3 – Auditions régionales des 8 groupes Présélectionnés, les 9 et 10 décembre 2011 à La Tannerie (Bourg en Bresse)

4 – Sélection nationale des « Découvertes »: janvier 2012

5 – festival du Printemps de Bourges du 24 au 29 avril 2012

 

 

Comment sont sélectionnées les Découvertes du Printemps de Bourges ? Sur quels critères ? Par quels professionnels ?

Les Découvertes du Printemps de Bourges se déclinent en 4 thématiques : chanson/world, hip-hop, électro et rock. L’Antenne Rhône -Alpes choisit de sélectionner chaque année des groupes issus de ces 4 esthétiques, « imposées » par le réseau national et assumées en région. Les jurys utilisent une grille d’appréciation pointue :

• artistique : créativité, identité et marge de progression

• technique : mise en place rythmique, sens mélodique, cohérence et prestation scénique

• encadrement : management, équipe technique et capacité d’autogestion de l’artiste

La sélection artistique est assumée collectivement par un choix conscient et volontaire, voire volontariste. Les choix artistiques de Tagada Tsoin Tsoin sont également des choix politiques, que nous voulons ambitieux et exigeants.

Les artistes sélectionnés sont de niveau semi-professionnel ou professionnel, souvent accompagnés par une structure qui garantit une volonté de développement, une stabilité structurelle et une forte capacité de travail autour du festival.

Tagada Tsoin Tsoin privilégie une sélection « stratégique » et « dosée », en fonction des réalités du festival et de la qualité artistique et professionnelle de la région Rhône-Alpes. Une ambition multiple : choisir des artistes qui sauront optimiser leur présence au festival et souligner l’image d’une région foisonnante et riche !

 

Quel processus doivent suivre les candidats à la sélection ?

Les candidats doivent tout d’abord déposer un dossier de candidature en ligne sur le site de Réseau Printemps (www.reseau-printemps.com), comprenant 3 à 4 titres originaux (CD ou MP3), une biographie, une photo du groupe,  un plan de scène et une fiche technique. Nous conseillons également aux groupes de se faire connaître des 28 Relais de l’Antenne Rhône-Alpes, soit par l’annonce de leurs dates de concerts, soit par des rendez-vous personnalisés pour présenter leur projet.

Si les artistes font partie des Présélections, nous les produisons en concert lors des Auditions Régionales, concerts gratuits organisés en région, destinés au public et aux professionnels. Leurs prestations seront déterminantes pour la sélection nationale aux Découvertes du Printemps de Bourges, dont les jurys nationaux se regroupent à Paris courant janvier. Les groupes sélectionnés pour les Découvertes (0, 1 ou 2 par région, voire exceptionnellement 3 groupes) sont invités à jouer sur la scène du « 22 » lors du festival du Printemps de Bourges.

Concernant l’accompagnement des artistes, nous proposons aux groupes Découvertes comme aux Présélections un accompagnement sur toute la saison, qui inclut la préparation de leur concert aux Auditions Régionales, l’accueil en « résidence de création » dans l’une de nos salles adhérentes à Tagada Tsoin Tsoin, l’intervention d’un conseiller artistique (cette année nous travaillons avec Philippe Prohom et Martin Nathan de Brain Damage), une aide financière à la communication, des reportages vidéos, des articles de presse via nos partenariats, ainsi que de la recherche de dates de concerts, des conseils et mises en réseau divers avec les professionnels du secteur. Nous aidons également les groupes à se rendre sur le festival du Printemps de Bourges, par une prise en charge de l’hébergement et de la « mise en réseau » auprès des professionnels présents au festival.

 

 

Pourquoi étiez-vous présent au Printemps de Bourges ? Que représente cet évènement pour les professionnels du secteur musical ? En quoi était-ce important pour vous d’y être présent ?

En tant qu’Antenne régionale du Printemps de Bourges et principal réseau professionnel de musiques actuelles en Rhône-Alpes, notre présence au festival est primordiale, tant pour soutenir les artistes que nous avons accompagnés toute l’année, que pour aider les professionnels rhonalpins à se rendre sur ces 4 jours de concerts, de conférences et de rencontres. Il est important de rappeler que les artistes « labellisés » Découvertes du Printemps de Bourges disposent de seulement 30 minutes pour convaincre les programmateurs présents au concert et pouvoir espérer décrocher un contrat dans une maison de disque, une maison d’édition ou un tourneur. Leur prestation doit donc être parfaitement réalisée.

Le Printemps de Bourges est un festival à part dans la carte nationale des festivals de musiques, non seulement car il ouvre chaque année la saison des festivals, mais surtout car il permet aux professionnels de se rencontrer, d’échanger, de négocier des programmations en cours, des signatures de contrats chez des labels ou des tourneurs… Ce festival est aménagé pour faciliter les temps de travail professionnels et, évidemment, pour favoriser la découverte de nouveaux talents.

 

Comment vous êtes-vous préparés à cet évènement (organisation, logistique, calendrier, RDV, communication) ?

La préparation du festival inclut des enjeux artistiques (préparation des groupes pour leur prestation scénique), de communication (prévoir la meilleure visibilité possible sur place, pour les groupes comme les membres de notre Antenne), de logistique (nous coordonnons les achats d’accréditations, les hébergements et transports de nombreux professionnels rhônalpins), et financiers. Nous aidons notamment les structures lyonnaises à se rendre au festival, via un partenariat avec la Ville de Lyon.

 

 

Une journée à Bourges, comment cela se passe-t-il ?

Cela débute avec seulement 4 heures de sommeil, un bref petit déjeuner à l’hôtel avec le noyau dur de l’équipe, quelques messages téléphoniques urgents à régler avant la fin de matinée et une arrivée sur le festival vers 10h. A partir de là, débutent les rendez-vous professionnels (notamment un point quotidien avec les tourneurs ou managers des groupes Découvertes), les émissions de radio, la communication pour notre groupe qui joue dans la journée ou le lendemain (nous en avions 3 cette année), les rencontres avec les professionnels nationaux que nous ne croisons qu’une seule fois par an sur Bourges, les réponses aux rhônalpins sur les places qu’il reste en hébergements, les possibilités de co-voiturage, les demandes d’invitations de dernière minute… La journée passe très vite, et se termine par les buffets et apéros des Antennes du Printemps de Bourges, de la Sacem, de Mediatone (une association lyonnaise qui propose des concerts sauvages et des buffets gratuits aux professionnels et festivaliers), quelques concerts de groupes en développement, si possible une tête d’affiche (mais l’affluence du public ne le permet pas tout le temps) et des dernières discussions en fin de soirée. Enfin, nous rentrons à l’hôtel souvent aux alentours de 4h du matin.

 

Comment envisagez-vous l’après Bourges ?

Nous faisons un bilan de nos activités auprès des artistes et des professionnels. Il s’agit de bilans qualitatifs et financiers. Nous suivons également l’évolution des groupes Présélectionnés et Découvertes via les dates de concerts qu’ils trouvent suite au festival, l’évolution de leurs projets, les éventuels articles de presse… Nous préparons également la rentrée, en anticipant le repérage d’artistes pour le prochain appel à candidatures (déplacements sur des festivals, des concerts, réunions départementales avec des professionnels internes et externes à Tagada Tsoin Tsoin). La fin du festival n’est donc pas vraiment synonyme de vacances pour nous !

 

Merci à Aurélie pour sa disponibilité et sa confiance.

 

Texte et interview : Delphine Neimon

Photos : F. Loridant

Et plus si affinités

http://edition2011.printemps-bourges.com/fr/programme/les_decouvertes_du_printemps_de_bourges.php

www.tagadatsointsoin.net

facebook.com/tagadatsointsoin69

 

Printemps de Bourges 2011

Evènement – The ARTchemists au Printemps de Bourges 2011 : du rock, des vaches et des bananes !!!!

Printemps de Bourges – Part II : en free style sous les jupes du festival

Printemps de Bourges 2011 – Part 3 : conférence de presse des Brigitte

Printemps de Bourges 2011- Part 4 : Punish Yourself

Printemps de Bourges 2011 – Part 5 : Janski Beeeats, témoignage d’une découverte

Printemps de Bourges 2011 – Part 6 : ARLT … en toute simplicité

Printemps de Bourges 2011 – Part 7 : The Subs

Printemps de Bourges Part 8 : Beat Torrent

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.