Parlement : UE, petites sardines et méchants squales

Il était une fois un jeune garçon tout frais sorti de son école de commerce/communication à moins que ça soit de sciences po ou Dauphine, qui débarque dans les locaux bruxellois du Parlement Européen pour y devenir l’assistant d’un député et porter haut les couleurs d’une communauté tournée vers la cohésion et le progrès. En théorie. Car dés le portail de sécurité franchi, Samy va déchanter.

Les couloirs du bâtiment sont en fait un marigot assez complexe où évoluent petites sardines et méchants squales, dans un esprit de fraternité particulièrement hypocrite et où les coups-bas, les manipulations et les trahisons le lot commun, la médiocrité des engagements, la lassitude des combats impossibles une fatalité.

Affublé d’un député qui fuit ses responsabilités, Samy apprend à chaque seconde les multiples impératifs de sa mission, découvre comment communiquer avec ses collègues des autres nations, et accouche bien malgré lui d’un projet de loi sur l’interdiction du shark finning. Loi qu’il va finalement défendre bec et ongles, quitte à devenir aussi intriguant que ses camarades.

Voici donc le pitch de l’excellente série comique Parlement, qui déboule dans la programmation de France.tv comme un coup de sirocco ô combien dynamisant et d’une drôlerie absolument délicieuse. Aux commandes de cet ovni aux allures d’ Alphonse Président, Noé Debré épaulé au scénario par Daran Johnson, Pierre Dorac et Maxime Calligaro. Derrière la caméra, Emilie Noblet et Jérémie Sein.

Et devant l’objectif, un casting détonnant où les jeunes loups Xavier Lacaille, Liz Kingsman, Lucas Englander donnent la réplique à des cadors comme Philippe Duquesne, Christiane Paul ou William Nadylam pour incarner une galerie de personnages cocasses mais somme toute assez réalistes. Car tout ce petit monde s’en donne à cœur joie pour dévoiler les dessous d’une Europe parlementaire pour le moins complexe, fruit d’un équilibre des forces à géométrie variable.

Politique commune, Brexit, montée de l’extrême-droite, lobbys, tout y passe des problématiques d’actualité, que la série évoque avec humour et un brin d’ironie, également la ferme volonté de rappeler que rien n’est jamais simple, et que si l’union fait la force, cela ne va pas sans quelques ruses dignes de Machiavel. Bref, Parlement va vous faire rire en vous plongeant dans les arcanes de cet univers ubuesque et nécessaire à la fois.

Et plus si affinités

https://www.france.tv/series-et-fictions/series-comedies/parlement/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.