The ARTchemists - Générateur d'étincelles culturelles
  • Pose : une leçon de voguing et d’amour …
  • Au Service de la France : « y’a pot ou y’a pas pot ? »
  • Thyeste de Sénèque : l’insolence de Thomas Jolly au service de l’effroi
  • Le Retour du héros : Jane Austen à la mode Rappeneau
  • Killing Eve : l’une tue, l’autre pas ?

Festival d’Avignon Day 5 : Nager à contre courant

Fantasio au Théâtre du Train Bleu Parfois le hasard fait bien les choses ; on se retrouve ce soir au Théâtre du Train bleu, « the place to be » à Avignon, pour voir Fantasio d’Alfred de Musset. Dynamisée par une joyeuse troupe, la Compagnie du Banquet, la pièce est emmenée par Arthur Weil, 22 ans et déjà prometteur, qui ne se contente pas de revisiter cette comédie romantique mais…

Read More >>

A l’avant-garde : Lina Kusaite

Chaleurs d’été, trépidations d’une actualité peu amène, secousses de la Coupe du Monde de Football, fatigues d’une année de travail de de charge mentale … un peu de calme, que diable ! Un peu de fantaisie, de rêve ! Lina Kusaite, au secours !!! Lina, illustratrice belge, nichée à Bruxelles, règne de la BD et de l’Art Déco : deux influences qui irriguent l’univers de cette créatrice fascinée par le mouvement, les arabesques et…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 4 : Tchernobyl et un pyromane soufflent un vent de poésie

L’Herbe de l’oubli au théâtre des Doms Il faut s’enfoncer en haut d’une impasse pour découvrir le magnifique théâtre des Doms, accolé au rocher et jardin du même nom, et aller voir une pièce sur un peuple oublié, celui de Tchernobyl. L’Herbe de l’oubli, du collectif Point Zéro, est une fable poétique fondée sur des témoignages de rescapés. Ces récits convoquent notre imaginaire à travers une scénographie particulièrement prenante où…

Read More >>

Thyeste de Sénèque : l’insolence de Thomas Jolly au service de l’effroi

C’est un crime impensable. Une folie monstrueuse. L’histoire d’une vengeance, froide, terrible, incarnée par Atrée, habité par la rage après la trahison commise par son frère jumeau, Thyeste, qui a séduit sa femme pour accéder au pouvoir. Une vengeance si horrible, qu’elle fera se détourner le soleil et entraînera le chaos du monde dans une nuées d’oiseaux noirs. Le Palais des Papes s’enflamme et tremble à la vue de ce…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 3 : méandres d’une histoire familiale ou huis clos étouffant ?

Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture La pluie enfin, au réveil ce matin, sur Avignon, moment de répit mais de courte durée puisque l’on file hors les murs à la patinoire pour voir la création du collectif Bajour Un homme qui fume c’est plus sain à La Manufacture avec les acteurs du Tthéâtre National de Bretagne. Un élan de vie souffle sur le plateau avec cette…

Read More >>

Break : entre cassure, frein et dépassement

Break : cette fiction signée Marc Fouchard se déroule dans l’univers du hip hop et situe son action dans le neuf-trois. Une pauvre jeune fille riche, aux traits de beurette, étudiante en droit (cf. les précis Dalloz et les codes LexisNexis qui remplissent les étagères de son bureau) et adepte de danse « verticale » fait, dès avant le générique, une chute en raison de la fixation déficiente d’un mousqueton à la paroi…

Read More >>

Festival d’Avignon Day 2 : lutte des classes vs onirisme belge des années 60

La Violence des riches au théâtre des Carmes Une petite leçon de choses ce matin, au théâtre des Carmes dans la pièce coup de poing de la compagnie Vaguement Compétitifs La Violence des riches : chaque fois que vous respirez, la fortune de Bernard Arnault augmente de … 1000 euros. Quant à IKEA, la célèbre enseigne planque dans les paradis fiscaux 1 milliard d’euros d’impôts impayés en France, ce qui suffirait…

Read More >>

Mon autre famille : quand Armistead Maupin chronique sa vie

Depuis la parution en 1978 du premier tome des Chroniques de San Francisco, portrait queer et attachant de la ville et de ses habitants étendu sur plusieurs décennies, Armistead Maupin, romancier militant, est un auteur incontournable des États-Unis. Délaissant, une fois n’est pas coutume, son roman-feuilleton, il livre avec Mon autre famille un portrait intime en plus d’une exploration d’un demi-siècle d’histoire américaine. Il y a le style Maupin, incontestablement….

Read More >>

Festival d’Avignon Day 1 : 36 degrés et le choc Thyeste !

La première impression, c’est ça : la chaleur, étouffante. A peine sortie de la gare. Ça vous tombe dessus avec le bruit des cigales. Et puis aussi, la foule, dense et compacte sur le cours Jean Jaurès. Tout de suite happée dans ce tourbillon, il faut se frayer un chemin, résister aux sollicitations de toutes parts des personnes qui tractent et arriver enfin, soulagée à l’ombre du Palais des Papes,…

Read More >>

Turbulences dans les Balkans : l’art brut ou la folie comme unité ?

Allez courage, camarade, les vacances approchent, enfin tu touches au but. L’occasion pour toi de découvrir les ultimes expositions de la saison, celles qu’on n’a pas eu le temps de faire, celles que les grosses machines culturelles ont éclipsées et qui pourtant portent en leur sein cette étincelle d’espoir en l’humanité dont nous avons tous grand besoin. Parmi elles, Turbulences dans les Balkans qui occupe le premier étage de la…

Read More >>

A l’avant garde : NemO’s

Yeux exorbités, silhouette avachie, traits striés de rides, les personnages de NemO’s à la ville comme sur le papier n’ont rien de rassurant. Et pour cause : ils sont nous. Nous avec nos angoisses, nos comportements toxiques, notre appétit d’auto-destruction. Dessinateur émérite évoluant entre BD et caricature, l’artiste italien s’exprime en majesté sur les murs des villes, où ses figures nous scrutent sans ménagement, pour nous rappeler combien nous sommes néfastes…

Read More >>

Le Retour du héros : Jane Austen à la mode Rappeneau

Attention folks ARTchemisiennes : feel goof movie en perspective et dans la plus pure tradition française, s’il vous plaît ! Pour ceux qui auraient loupé la sortie de la comédie Le Retour du héros, il reste sa diffusion toute récente en DVD ou en VOD … et l’occasion de se faire un GROS plaisir cinématographique avec cette histoire rocambolesque mais si savoureuse. Le réal Laurent Tiral nous parachute donc au cœur du…

Read More >>

Swing à Berlin : ne dites pas « jazz » mais « musique de danse accentuée rythmiquement » !

Si il fallait une preuve supplémentaire de la connerie nazie, cette expression conviendrait parfaitement … et le contexte dans laquelle elle émerge encore plus. Berlin 1942 : si la propagande n’en finit plus d’égrener les succès du Reich, en haut lieu on sent le vent tourner. Il faut à tout prix redonner du cœur au ventre des allemands qui commencent à fléchir, entre bombardements, privations et rafles. Pour y parvenir, quoi…

Read More >>

Killing Eve : l’une tue, l’autre pas ?

Certes je l’avoue, ce n’est guère glorieux de détourner ainsi le titre du film d’Agnès Varda, mais la référence s’imposait : quelque part, les héroïnes de Killing Eve sont les filles des deux amies de L’une chante, l’autre pas … mais cinquante ans ont passé, les féministes d’hier ont engendré une nouvelle race de guerrières doublées de garces surdouées, cruelles et sarcastiques, pires que les hommes quand il s ‘agit de…

Read More >>

Putain de foot : premier polar et ballon rond …

Ce jour, je vous propose de vous mettre sous la dent un premier roman signé Roland Chatard. Ancien flic, le Monsieur s’est distingué en sécurisant tous azimuts des centrales nucléaires, des commissariats … et des manifestations footballistiques ! Normal donc que Putain de foot fasse la jonction entre ces différents univers. Au cœur de l’intrigue, Philippe Scham, commissaire chevronné et vice-président d’un club de foot à la ramasse, qui vit dans…

Read More >>