• Orphée et Eurydice : entre ascèse et intensité, un ovni lyrique de toute beauté
  • Festival d’Automne – HATE : l’amazone et la bête dans un duo improbable
  • Quand le Rinaldo de Haendel investit le Bateau Feu …
  • Maison de la danse de Lyon : TUTU mais pas trop …
  • No dormiras : le théâtre, ce nécromant …

Kamikazes : le vent des dieux entre effet de propagande et gâchis de masse

Derrière toute gloire guerrière se cache généralement une réalité plutôt minable : le mythe des kamikazes ne fait pas exception à la règle. Pour preuve l’enquête de Constance Sereni et Pierre-François Souyri qui en 250 pages et quelque tord le coup aux idées reçues, héritées d’une propagande certes efficace mais totalement galvaudée. Exit donc la figure de l’aviateur samouraï, qui se sacrifie volontairement au nom de son divin empereur et de…

Read More >>

Maison de la danse de Lyon : TUTU mais pas trop …

On penserait qu’avec pareil titre, la troupe des Chicos Mambo annonce la couleur d’un spectacle travesti dans la droite lignée des Trocks. Il n’en est rien. Avec Tutu, pas de drag queen on pointes, mais des messieurs à la virile plastique qui, par delà le tulle et le chausson, réfléchissent sur la mystérieuse beauté de la danse, l’infime frontière qui sépare la grâce du loufoque, la puissance et la sensibilité…

Read More >>

Festival 52 : parce que nous sommes puissantes …

« Apprenez qu’on ne sort de l’esclavage que par une grande révolution. Cette révolution est-elle possible ? C’est à vous seules à le dire puisqu’elle dépend de votre courage ». Dixit Choderlos de Laclos dans le très dynamique Des Femmes et de l’éducation où l’auteur des Liaisons dangereuses botte le cul de ses contemporaines pour les pousser à sortir par elles-mêmes de la condition d’esclave où les hommes les ont enfermées depuis des…

Read More >>

British Style : quand Loïc Prigent dissèque la mode à l’anglaise !

Loïc Prigent I love youuuuuuuuuuuuuu ! Toi qui as tout compris à la mode et ses travers, qui radiographies les dessous d’un défilé, l’ADN d’une grande maison comme personne, ton approche du British Style a ravi la shakespeareo-punk que je me plais à être. Tourné en 2017, ce documentaire retrousse les jupons britanniques de bien plaisante manière pour mettre à jour tissu liberty, tartans multicolores et ce combat quotidien pour contourner…

Read More >>

A l’avant garde : Megalex Whynot et ses poupées pourries

Certains enfants cajolent leurs poupées, d’autres les martyrisent. Visiblement inspirée par les méthodes radicales de Wenesday Addams, Megalex Whynot a fait son métier de cette activité pour le moins inquiétante, mais ô combien libératrice. C’est donc avec une certaine exaltation doublée d’une imagination sans limite que Megalex s’empare des malheureux poupons lui tombant sous la mains pour leur refaire le portrait à la mode vaudou. Bye bye prunelles azur, anglaises…

Read More >>

No dormiras : le théâtre, ce nécromant …

Le thème de l’acteur possédé par le personnage qu’il incarne n’est pas nouveau : Shakespeare en fait un pivot de son théâtre, dans une réflexion récurrente pour définir un art en pleine émergence, malgré les interdits dont il fait l’objet. Se saisissant du sujet, Gustavo Hernandez réalise avec No Dormiras une fable horrifique sur les affres de la création, dans une atmosphère hallucinatoire et étouffante qui souvent échappe au fantastique pour…

Read More >>

Bienvenue à notre nouveau camarade de jeu, Le Garage of Rock !!!!

Culture rock, allure rock, look rock, style rock … n’en jetez plus, je vais vomir … marketing et communication déclinent désormais le rock à toutes les sauces pour vendre la moindre saloperie, musicale ou autre, parce que tu comprends, c’est teeeeeeellement stylé quoaaaaah … « La pub a vidé la contre-culture musicale de son sens » clame Ursula Michel le 22 février 2018 dans les colonnes digitales de Slate.fr … et elle…

Read More >>

L’Extase totale : beware the junkie nazi !!!

« Le IIIeme Reich, les allemands et la drogue » : d’entrée de jeu, Norman Ohler adopte un sous-titre sans fard pour éclairer la démarche de L’Extase totale. Une étude aussi remarquable qu’effrayante qui aborde la question du nazisme et des conquêtes hitlériennes sous l’angle de … la toxicomanie ! Et ses investigations ont le mérite d’apporter une explication à peu près rationnelle à cette dérive totalitaire sans précédent. Car les livres d’Histoire ne…

Read More >>

Reprise : chronique d’une colère ouvrière

Nouvelle plongée dans le catalogue des éditions Montparnasse, afin de commémorer mai 68 avec l’incontournable et clairvoyant Reprise. Le fruit du hasard qui n’en est pas un, comme toujours avec les œuvres coup de poing. Nous sommes le 10 juin 1968 ; la France sort de la crise sociétale qu’elle vient de traverser. Caméra à l’épaule histoire de tourner quelques rushes et se faire la main, deux étudiants de l’HIDEC paumés dans…

Read More >>

Cavalleria Rusticana – Pagliacci à la Monnaie : vérisme à la Gomorra !

La jalousie, c’est pas bien ! Humain mais pas bien ! Et dans certaines régions rurales d’Italie, c’est carrément un sport extrême. Dixit ces deux chefs d’œuvre du vérisme que sont Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni et Pagliacci de Ruggero Leoncavallo, deux opéras courts généralement joués en diptyque, comme deux versants de cette même malédiction passionnelle. On les interprète habituellement dans des décors et des costumes traditionnels du XIXeme siècle, pour faire…

Read More >>

Huilerie coopérative de Beaucaire : olive, belle Picholine, mon amour …

Samedi, temps maussade, nous partons en raid sur Méréville et sa fête gastronomique, troisième du nom. Blottis sous les poutres de la halle vieille de quatre siècles, une quarantaine d’exposants venus des quatre coins du pays et adhérents au réseau Sites Remarquables du Goût et du territoire local se sont donnés rendez-vous pour présenter leurs productions. Miel, sardines, salaisons, escargots, vins, alcools, il y a de quoi faire en matière…

Read More >>

Exposition Éblouissante Venise : l’art au service d’un mythe ?

Venise, les arts et l’Europe au XVIIIeme siècle : voici le fil directeur de la nouvelle exposition orchestrée par le Grand Palais, qui met en lumière une sérénissime au sommet de sa gloire … mais déjà moribonde. Car par delà les folies du carnaval, l’éclat d’une création artistique débridée, le succès de Vivaldi, Tiepolo, Guardi, Canaletto et consort, c’est une puissance sur le déclin que nous voyons ici lutter pour survivre…

Read More >>

Mayhem : « Moi je commence à bien l’aimer ce virus ! »

Ah l’entreprise ! Ce monde merveilleux de convivialité, d’entraide, d’éthique, où on se challenge à plusieurs, dans un esprit de communion et de respect ! Bon, si vous achetez mon speech, vous êtes complètement irrécupérables ! Et vous avez besoin d’un traitement de choc en urgence : visionnez au plus vite Mayhem de Joe Lynch ! Nous sommes donc aux USA, dans l’enceinte d’un grand groupe type fonds de pension, grand groupe que Derek Cho…

Read More >>

A l’avant garde : Sandrine Blaisot – La Conserverie d’âmes

Édition publicitaire, école des Beaux-Arts de Cherbourg … quel bond pour la plasticienne Sandrine Blaisot qui conquiert ainsi la liberté de pensée en s’affranchissant des diktats d’une discipline marketing faussement créative. Mais la dame conserve en mémoire ce sentiment de contrainte, d’enfermement que l’artiste ressent quand il se frotte à l’univers de la communication, où « être charrette » constitue un mode de vie et une cause de stress renouvelé. Parmi ses…

Read More >>

Léon-Gontran Damas, le poète jazzy : un modèle qui fleure bon la fronde

Commençons notre semaine culturelle avec un livre de poche, ou plutôt de pochette, destiné à la jeunesse, à un lectorat en culottes courtes. Les éditions A dos d’âne, que dirige Véronique Cazeneuve, viennent de sortir un opuscule sur Léon-Gontran Damas, le troisième homme, sans doute le moins connu, des poètes de la négritude. Ce en quoi l’ouvrage remplit sa mission de faire découvrir « des hommes et des femmes qui ont…

Read More >>