Nuit de la Lecture : une première édition initiatrice ?

L’annonce a circulé dans les média spécialisés et la presse généraliste, affichée en espace public, relayée sur les réseaux sociaux : ce 14 janvier 2017 voit le lancement de la première Nuit de la Lecture, propulsée par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Partout dans l’Hexagone, médiathèques, bibliothèques, libraires, éditeurs, auteurs se mobilisent pour proposer des animations, des rencontres, des échanges, des signatures. Idem pour les troupes de théâtre et les acteurs qui organisent des lectures publiques. Avec plus de 1300 événements prévus, le programme est dense et varié, allant de la simple visite des espaces dédiés en nocturne à la programmation complexe et ciblée.

L’objectif est simple : revaloriser l’objet livre certes, mais en le positionnant dans un univers de production, une chaîne créative. Le réinvestir de magie et de fantaisie. Rappeler que si on l’approche dans la solitude, il est prétexte ensuite à échange, à communication, à diversité. Il est partage. Gageons que le succès sera au rendez-vous car le geste lire est la base de tout dans notre culture, source d’épanouissement personnel, ferment de créativité.

La question est de savoir si cette première manifestation fera souche comme La Nuit des Musées, La Nuit Blanche, les Journées du Patrimoine, le Printemps des Poètes et consort, qui tous ont en commun de présenter la culture sous un angle inhabituel pour rappeler qu’elle est notre bien commun et non l’apanage d’une élite.

Et plus si affinités

http://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/

Enregistrer