Narcos Mexico : un dealer mexicain basanééééééééééééééééééé !

Et c’est parti pour la saison 4 de Narcos, devenue, petit tour de force, saison 1 d’un récit parallèle qui explore les grandeurs et les misères du commerce de la drogue version mariachi. Créé, produit et propulsé par Carlo Bernard et Doug Miro, Narcos Mexico s’offre ainsi un lancement en fanfare sous le parrainage d’un Netflix qui confirme son flair en matière de sérieTV supersonique.

Il y a de quoi : Narcos Mexico nous ramène dans les années 80 pour suivre l’émergence de Felix Gallardo, petit flic devenu le grand parrain de la came mexicaine. Un début prometteur dans la culture de la sinsemilla, un sens certain du business qui l’amène à fédérer toutes les familles du pays dans un vaste système dont il prend la tête, suffisamment de diplomatie pour se mettre dans la poche les politiciens de ce pays adepte de la corruption …

Tout roulerait si Felix ne jetait son dévolu sur le trafic de coke et d’héro, devant ainsi l’un des pourvoyeurs des cartels colombiens dont nous recroisons la route à l’occasion d’une négociation pour le moins houleuse. Beaucoup plus de fric certes, mais aussi beaucoup plus d’emmerdements, à commencer par cet enragé de Kiki Camarena, un agent de la DEA qui s’acharne sur Gallardo et sa bande … à ses risques et périls.

Scorcesien en diable, ce nouvel opus déroule en parallèle la montée au pouvoir de Gallardo et la marche au martyre de Camarena. Nul spoil, l’histoire a gravé dans les mémoires de tous les agents de la DEA ce nom sanctifié, vous comprendrez pourquoi en suivant ces épisodes haletants, nouvelle étape particulièrement énergique dans cette visite de l’Amérique du Sud psychotrope. On demeure au niveau des premières saisons, on égale l’intensité de Sicario 1.

Pour couronner le tout, le casting est particulièrement savoureux, avec un Diego Luna proprement effrayant en parrain de la drogue calculateur et froid, un Michael Peña fiévreux dans le rôle du charismatique Camarena. Big up également à Joaquin Cosio qui incarne magnifiquement le faussement jovial Don Neto. Bref du grand art … et une saison 2 déjà sur les rails dont nous attendons la sortie de pied ferme.

Et plus si affinités

https://www.netflix.com/fr/title/80997085

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.