Media / Iranorama : les dessous de la société iranienne entre BD, webdoc et livre interactif

Le 14 juin 2013 l’Iran plaçait le modéré Rohani à la tête du pays. Une présidentielle que chacun attendait/redoutait/appelait de ses vœux suivant son appartenance politique, sa foi, son regard sur un pays sinistré par une crise économique sévère. C’est que, depuis l’instauration de la République islamique, en 1979, la terre des Shah a beaucoup changé.

Difficile pour nous occidentaux d’en avoir une perception précise au travers du prisme déformant des journaux télévisés, et sans un solide bagage acquis en cursus de relations internationales et langues orientales. Il n’était néanmoins pas besoin de sortir de Polytechnique ou l’ENA pour saisir l’importance de ces élections.

Importance ? Jusqu’à quel point ? C’est cette prise de conscience qui est à l’œuvre dans le webdocumentaire élaboré par le journaliste Yann Buxeda et le dessinateur Ulysse Grye, coproduit par Webdoc.fr et France24.com et programmé à l’occasion de ces élections pour mieux en mesurer l’impact.

Tous deux ont façonné cette série en 4 épisodes dans lequel ils exposent ce qu’est la société iranienne d’aujourd’hui. « Encore un documentaire ? Mais il en existe beaucoup sur le sujet ! » objecterez-vous. Sauf que celui-ci prend les allures d’une BD, d’une anime et d’un jeu dans l’idée de ces livres dont vous êtes le héros.

En l’état vous incarnez un reporter débarquant à l’aéroport de Téhéran officiellement pour rendre visite à un ami, officieusement pour réaliser un dossier sur la vie quotidienne des téhéranais. Problème d’essence, relations hommes/femmes, ravitaillement, urbanisme, … l’interactivité vous permet d’ouvrir sur plusieurs dimensions, plusieurs thématiques immédiatement illustrées par des vidéos, des photos, des coupures de presse, des anecdotes.

L’ensemble est très bien pensé, s’adresse à des adultes aussi bien qu’à des enfants. Vous vous retrouvez très vite absorbés par les dessins, plongés dans l’atmosphère sonore de cette ville, entre bruits assourdissants de voitures et chants d’oiseaux, dans une chaleur étouffante, happés par le stress d’une vie quotidienne où il faut jongler avec des lois sévères et des interdits constants.

L’ensemble est bien ficelé, clair, très accrocheur, et constitue un outil d’exploration impactant et original. N’hésitez pas un instant, plongez.

 

Et plus si affinités

http://www.iranorama.fr/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.