Marsatac 2013 : Andromakers – Oniris, deux des visages de la scène PACA

Hier nous écoutions les explications d’ANTICLIMAX concernant la scène marseillaise et ses richesses. Il est temps aujourd’hui de piquer une tête dans la piscine musicale PACA. Et flottant sur ces ondes musicales, deux univers qui ont retenu notre attention.

 

Andromakers : heavenly electro creatures

Nadège Teri & Lucille Hochet : visages de chat, douceur adolescente, retenue pudique au micro, mais sur la scène Red Bull Music Academy, les aixoises vont dérouler un set tout en émotions déversées, dans un face à face de joueuses d’échecs, presque en reflet comme un miroir. Deux gamines concentrées sur les vêtements de poupée qu’elles cousent maladroitement ? Deux jeunes femmes qui s’amusent à déchiqueter le cœur des garçons ? Deux amies qui partagent tous leurs secrets ? Déjà dans leur clip « Father Denis », elles jouaient cet effet éthéré de duplication.

A les voir jouer cette electro pop du cœur et de l’âme en équilibre sur le fil des affects et des regrets, qui torture les sons comme la Sophie de la Comtesse de Ségur démembrait ses poupées ou ses animaux de compagnie, on pense au film de Peter Jackson, le remarquable Créatures célestes qui avait révélé Kate Winslet. Car ces deux filles sont comme l’eau qui dort, en dessous sommeille le feu, l’énergie, une violence difficilement domptée et une connivence qui frôle parfois le mimétisme. Et qui prend place dans le paysage culturel de la zone, puisque les filles apparaissent dans le documentaire Mars#Melody.

Un entretien s’imposait, à la table de Plato Radio, questions croisées de Robex et de votre humble servante.

Marsatac 15eme : rencontre avec Andromakers by Delfromtheartchemists on Mixcloud

Oniris : the electronic dreamer

Originaire du Var où il a notamment fait ses classes (Saint Tropez, Saint Tropez), Xavier Januario, aka Oniris quitte Noumea où il était allé chercher l’inspiration et la quiétude créative pour revenir se droper dans l’Hexagone et ses folles nuits. Et marsatac donc, qu’il fréquentait jusqu’alors comme simple festivalier. Autant qu’il débarque en backstage avec la chamade au cœur, un peu étourdi de ce qui lui arrive.

Mais rassurez-vous il va très vite se mettre dans le bain et c’est tout souriant qu’il répond à mes questions. Retour sur un parcours, une vocation, une carrière qui se forge, et un mode d’approche de la musique tout en intériorité, pas à pas.

Marsatac 15eme : rencontre avec Oniris by Delfromtheartchemists on Mixcloud

https://www.facebook.com/pages/Oniris/223015424507540?fref=ts

https://soundcloud.com/oniris