Les contes des 1001 séries : Terra Nova – Steven Spielberg

Chaque été sur la planète feuilleton, un teaser, une conférence de presse, ou une simple allusion à un futur projet est prétexte à enflammer la toile. Car tout le monde cherche à savoir quelle sera la grande nouvelle série qui va débarquer à la rentrée… Il est évident que le phénomène Terra Nova, petit bébé de Monsieur Spielberg n’a pas fait exception, vous pensez bien ! La différence avec cette dernière est que ses producteurs ont réellement poussé le vice jusqu’au bout en repoussant chaque année sa diffusion … pendant trois ans.

J’étais donc forcément extrêmement curieux, comme la quasi totalité des USA, de voir à quoi allait ressembler ce monstre de production, véritable blockbuster, au budget aussi impressionnant qu’ont pu l’être ceux des grands budgets d’Hollywood (je pense notamment à la série Transformers, Avatar ou la série des avengers : Iron Man, Thor, et Captain America). Forcément ça impressionne, mais personnellement l’inquiétude me guettait, surtout quand on sait qu’aujourd’hui gros budget est pratiquement synonyme de grosse daube. Et nous voilà, Elliot et moi, face à l’ordinateur, tous deux armés d’un « fish and chips » dans les règle de l’art, d’une palette de bouteilles de coca et d’un weekend à ne rien faire. Eteignons les lumières, installons nous. FEU !

 

Je vais vous le dire tout de suite, rien ne sert de faire durer le suspense. Terra Nova, c’est bien. Presque contre toutes attentes, on est séduit par l’ambiance de la série, par ces personnages hauts en couleurs (mais soufrant parfois de quelques clichés – ça reste une série américaine), et par le caractère assez inédit de la série au vu du paysage actuel des productions américaines. Justement pourquoi cette série est-elle inédite ? Elle est nouvelle dans le sens où elle répond à une équation plutôt simple :

 

Terra Nova = Avatar (sans les bonhommes bleus) + Jurassic Park + Stargate + NCIS

 

En observant bien les composants des cette équation, on note que Terra nova c’est une addition de quelques uns des plus grandes réussites du monde du cinéma et/ou des séries. Et du coup on sait pourquoi ça nous plait.

Cependant réduire cette série à une simple opération mathématique ne serait pas correct, car elle a une réelle identité avec un aperçu psychologique des personnages très intéressant. La manière dont les personnages vivent  leurs relations entre humains et avec la nature « sauvage » est franchement délectable, même si le filon pourrait être d’avantage utilisé dans les prochaines saisons. Il faut noter que l’imbrication du côté psychologique dans le scénario permet une double lecture de la série. Soit dans une optique de pure divertissement, soit justement avec cette approche plus fine où on peut observer l’évolution de chaque personnage dans ce milieu très spécial qu’est la terre il y a des millions d’années.

 

Passons maintenant aux deux points négatifs de la série, qui pourraient être réajustés avec la deuxième saison. Le premier étant un scénario un peu bateau, pas vraiment poussé jusqu’à ses limites alors qu’on sent qu’il y a le potentiel, ce qui est donc terriblement frustrant !!  Le second malus est l’utilisation « joker » des dinosaures. Alors qu’au début de la saison leur utilisation est régulière, ils disparaissent au fur et à mesure et semblent préférer croquer les méchants plutôt que manger les gentils, soit une question de goût, soit un problème d’objectivité des scénaristes : dommage !

Il y a énormément de choses à dire sur Terra Nova. C’est un fait, la toile vous fournira toutes sortes de questionnements et débats. Si la série a la vocation de reprendre le flambeau de Lost je suis de ceux qui pensent qu’elle en a franchement le potentiel.

 

Et plus si affinités

http://www.serie-terranova.com/

http://www.terranovaserie.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.