L’avenir de la culture social media ? C’est sur « In bed with tech » que ça se passe !

Petite pause pour vous parler de Marie. Marie Dollé. Ma partner in crime depuis, ouh Boudiou, quatre ans, ça commence à faire ! Marie, je l’ai rencontrée dans les couloirs de l’École Supérieure de Publicité, en pleine période d’oraux Bach3, on a sympathisé, on a commencé à échanger … puis à bosser ensemble, boostage de contenus, co-rédaction … J’ai vu la dame passer à l’action plus d’une fois et je peux vous dire qu’il y a du très gros level.

E-prophétie

Car Marie est l’archétype même de la digital evangelist, au sens premier, biblique du terme. Si elle peut gérer la transformation digitale d’une entreprise ainsi que le développement de sa culture numérique, elle est surtout capable de voir l’avenir. Une sorte de e-prophétesse qui saisit les tendances social media à venir, bien avant les autres. Et qui saisit tout de suite ce qu’on pourrait en faire.

Autant vous dire que ses analyses sont précieuses pour tous, les early adopters que nous sommes devenus à l’heure du confinement covidien, comme les entreprises, institutions, artistes et autres qui ne savent plus quoi faire pour percer sur l’océan Internet. Or il se trouve que dame Marie vient de lancer sa newsletter, baptisée d’un prometteur « In bed with tech » (ça ne s’invente pas), où elle relate ses réflexions, évoque ses trouvailles, argumente sa vision de l’avenir.

Petite bête digitale

Si vous voulez détecter la petite bête digitale qui deviendra la licorne facebookienne de demain, c’est là qu’il faut vous rendre tous les dimanches pour lire ses doux billets de cyberamoureuse (et l’(entendre parfois, quand il lui prend l’envie d’enregistrer ses textes de sa belle voix de sirène). Vous ne serez pas déçus, car 1. elle sait repérer les tendances avec l’efficacité d’un chien truffier 2. elle est aussi précise que pédagogue 3. elle ne manque guère d’idées pour utiliser tous ces outils 4. elle est marrante, et ça, ça n’a pas de prix.

Vu le nombre de conneries qui circulent sur le sujet on the web, pour une fois qu’on a un contenu de qualité, pertinent et qui peut servir immédiatement pour mettre une stratégie de comm’ en application, pourquoi se gêner ? D’autant que le besoin se fait sentir, à l’heure où les réseaux sociaux sont engorgés de posts, nous plongeant tous dans une infobésité délétère et une invisibilité frustrante.

————————————–

Que dire de plus ? « In bed with tech » vous tend les bras, n’attend plus que vous pour une longue série de câlins digitaux riches d’opportunités. Et si vous pensez que c’est du flan, que vous doutez de l’efficacité de la donzelle, sachez qu’elle opère sur Substack, l’une de ses dernières trouvailles dont elle a immédiatement tiré parti. Vous voyez, ça ne traîne pas !

Et plus si affinités

https://mariedolle.substack.com/