Iron ladies speaking : interview de Agnete Kjølsrud from DJERV

English below

Chers tous, laissez-moi vous presenter Agnete Kjølsrud et son combo DJERV :

Cette blonde demoiselle et ses charmants camarades sont norvégiens, et oeuvrent dans les rangs metal sous le patronyme de Djerv depuis 2010, tout en tenant les rênes de leurs side projects respectifs Trelldom, Animal Alpha et Stonegard.

Djerv = pilier en idiome norrois.

Ce n’est rien de dire que dans ce rôle, Agnete sait y faire comme l’élément unificateur d’un quatuor qui en deux ans, s’est imposé sur le devant des scènes, et pas n’importe lesquelles puisque je leur tombe dessus au détour de l’épluchage de la prog hellfestienne. Un EP Headstone puis un premier album éponyme, une tournée, des concerts, de la promo, la participation de Agnete à l’album Abrahadabra  de Dimmu Borgir, plus spécifiquement la leadtrack “Gateways”, son passage sur l’album Norrøn Livskunst de Solefald …

Tout va bien pour les vikings qui ont su convaincre avec une musique énergique, rocailleuse certes, très dark, mais mélodieuse suffisamment pour échapper aux codes de la doom/dark/black et autres formes métalliques afin d’ inventer son timbre propre.

Dans cette quête d’identité, notons l’impact de la voix d’Agnete, sa présence à la fois rugueuse et torturée de sorcière maudissante, démentie aussitôt par ses arpèges de vocaliste angélique, son élocution psalmodiée de pythie nordique, son allure de guerrière post apocalyptique … Une femme sur la scène metal donc. Une iron ladie de plus qui, après une chargée de com’, une orga de festival et une chanteuse/photographe/rédactrice, a bien voulu nous apporté sa vision des choses.

Présence féminine dans le milieu metal, travail de la voix, influence, Agnete s’est prêtée au jeu des questions avec franchise, clarté et concision. Efficace et carrée, elle nous explique sa position et son rôle, sa conception de la culture metal.

Pouvez-vous vous présenter et nous dire ce que vous faites ?
Je suis la chanteuse/compositeur du groupe de rock norvégien Djerv.

Quelle relation avez-vous avec la musique métal ? Comment avez-vous découvert ce style ? Pouvez-vous la définir ?
Je chante dans des groupes depuis que j’ai 17 ans et au cours des années, mon goût musical  s’est développé pour devenir plus dur, plus hard. C’est très lié avec les rencontres que vous faites, les amitiés que vous développez, ce que vous avez le sentiment que la musique vous apporte. J’ai aussi compris que tout dépend de votre définition et votre limitation des genres. Je veux dire que j’aime chanter du jazz, mais j’aime aussi la musique percutante. Mes groupes préférés sont des groupes de hard, mais je apprécie également des groupes de métal, Immortal par exemple. Cependant, je crois que je me définis plus comme une  « metal head » de par ma participation à Dimmu Borgir.

Comment êtes-vous devenue une chanteuse de métal ? Y a-t-il une formation spéciale ? Pourquoi est-ce important d’être bon chanteur et interprète ?
Je ne me définis pas comme une chanteuse de métal. J’ai d’abord suivi une formation classique, mais j’ai développé une autre approche au cours des années, à cause de la musique heavy autour de moi. J’aime les contrastes dans la musique, mais je préfère les utiliser comme des détails, vous savez. Le chant classique dans le heavy rock ? les bases sont les mêmes dans les deux univers. Vous avez besoin de connaître les techniques de respiration. En outre, il est très important de savoir CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE.

Y a-t-il une culture de métal? Qu’est-ce que l’esprit en métal pour vous ?
Oui il y a définitivement une culture metal, mais dans laquelle il y a tant de saveurs, comme dans tous les aspects de la vie du reste. Mais je ne pense que les côtés «rejeté» et «paria» y ressortent plus que dans beaucoup d’autres sous-cultures.

Même s’il s’ouvre actuellement en ce moment, le métal est encore très condamné. Comment l’expliquez-vous ? Comment pouvons-nous agir pour révéler cette culture sans la trahir ?
Le metal a toujours  suscité la controverse. C’est un univers où beaucoup de gens vont à l’émeute. Si vous êtes en colère à propos de quelque chose, vous pouvez vous exprimer à travers les sons et les images extrêmes que le métal offre. Je pense que cela devrait toujours être comme ça dans une certaine mesure. Même si il est bon que le genre « grandisse » et que nous puissions en profiter sans être trop sérieux tout le temps, il ne faut pas oublier pourquoi nous sommes entrés dans cet univers en premier lieu.

Quelle est votre opinion au sujet des artistes métalliques en ce moment ? Quel type de métal écoutez-vous? Quels sont les groupes que vous aimez ?
J’aime des choses différentes, depuis Eartha Kitt et Anita O’Day jusqu’à Immortal. Concernant la scène metal, honnêtement, je ne la suis pas de trop près. Je découvre des groupes ici et là, mais surtout j’aime écouter les groupes que j’ai découverts il y a des années. Des groupes comme Faith No More, Slipknot et Mastodon. J’aime aussi des groupes norvégiens comme Posthum et Nidingr.

Est-il facile d’être une femme dans le monde du métal, surtout si vous êtes la chanteuse d’un groupe célèbre ? Quelles sont les artistes féminines metal importantes selon vous ? A votre avis qu’est-ce que les femmes apportent à ce monde ?

J’ai été comparée avec des chanteuses quand j’ai commencé à chanter dans des groupes, et de ce fait j’ai jeté tous mes albums avec des chanteuses. Personne ne devrait être en mesure de me dire que je ressemble à telle ou telle femme. Mais tout de même c’est une chose commune dans le circuit que les femmes sont comparées avec d’autres femmes. Cela étant dit, je pense qu’il y a quelques grands chanteuses de métal, mais je voudrais voir certaines d’entre elles « avoir plus de couilles » … Etre une femme dans cet univers me va parfaitement, mais il ya des gens qui pensent que les femmes n’y ont pas leur place. Ils sont ignorants, idiots et bornés bien sûr, mais malheureusement, j’en croise trop souvent. Il s’agit selon moi d’une marque noire sur la scène metal.

Vous étiez dans Hellfest 2012 avec Djerv. Que pensez-vous du festival et de son importance ? Pourquoi ce festival constitue-t-il un moment essentiel dans la vie de métal pour le public et les artistes ?
Le Hellfest est un festival étonnant, et ce fut un grand honneur et une opportunité pour nous d’y participer. Nous sommes très reconnaissants d’en avoir fait partie. Je dois aussi dire que j’aime le public français, et la façon dont il a accueilli Djerv. La France est de loin le pays qui nous a le mieux accepté avec la Norvège, et c’est une chose très agréable. C’était notre premier concert en France au Hellfest, et nous avons vécu une explosion. Nous avons joué à Nantes et à Paris plus tard dans l’été et ces concerts ont aussi été super pour nous. Maintenant, nous sommes de retour à Paris en Décembre et nous avons vraiment hâte. Vive La France !

Meric à Agnete pour son temps et ses réponses.

Et plus si affinités

http://www.myspace.com/djervmusic
http://www.djervmusic.com
http://www.youtube.com/djervmusic
http://twitter.com/DjervMusic
http://www.last.fm/user/djervmusic
http://www.reverbnation.com/djervmusic

 

 

 

Dear all, let me introduce you and Agnete Kjølsrud combo Djerv:

This blonde lady and her lovely companions are Norwegian, and working in the ranks of metal music under the name of Djerv since 2010, taking the reins of their respective side projects Trelldom, Animal Alpha and Stonegard.

Djerv = pillar in Norse idiom.
And in this role, Agnete knows how to succeed as the unifying element of a quartet which in two years has occupied the front scenes : I discovered them by consulting the lineup of the Hellfest 2012. With an EP Headstone and a first eponymous album, a tour, concerts, promo, the participation of Agnete on Abrahadabra the album of Dimmu Borgir, more specifically on the leadtrack « Gateways », her collaboration on the album Norrøn Livskunst of Solefald … everything is ok for the Vikings who convinced with their energetic rock but melodic music, enough to escape codes of doom / dark / black metal and other forms in order to invent their own spirit.

In this quest for identity, you must count with the impact of Agnete’s voice, her presence of cursing witch, her angelic vocalist’s arpeggios, her speech of Pythia Nordic, her post apocalyptic warrior look … A woman on the metal scene then. One more iron ladie who, after a RP, a festival organizer and a singer / photographer / editor, has kindly provided his vision to us

Female presence in the middle metal, voice work, influence, Agnete answered our questions with candor, clarity and brevity. Effective she explains her position and her role, her vision of metal culture.

Can you present yourself and tell us what you do?

I am the singer and songwriter of a Norwegian rock-band called Djerv.

What relation do you have with metal music? How did you discover this style? Can you define it?

I have been singing in bands since I was 17 and during the years my taste of music has developed and grown to be harder. It has to do with who you meet, wich friends you get and what you feel the music gives you. Also I have experienced that there are some coincidences regarding where you end up genre-wise. I mean, I love singing jazz, but I also love hard-hitting music. My favourite bands are hard rock bands, but I do love some of the metal bands as well, Immortal for instance. Still I guess I`m defined more of a metal head because of my participation on Dimmu Borgir.

How did you become a metal singer? Is there a special training? What is important to be a good singer and performer?

I don`t define myself as a metal singer. I am initially classically trained but have developed an other approach during the years, because of the heavy music surrounding me. I do like contrasts in music, but I prefer to use it as details instead of doing it all the way…you know; singing classically on heavy rock.  The basics for singing the one or other way is the same. You need to know the breathing techniques. Also it is very important to know what NOT to do.

Is there a metal culture? What is metal spirit for you?

Yes there is definitely metal-culture, but within this, as in all aspects of life, there are so many flavours of this too. I do though think it has the « underdog » and « outcast » aspect more than many other subcultures.

Even if it’s opening right now, metal is still very condemned. How do you explain it? How can we act to reveal this culture without betraying it?

Metal ha salways been controversial. It is the place a lot of people go to riot. If you are upset about something you can express yourselves through the extreme sounds and imagery that metal has offered. I think it still should be like this to some extent. Even though it is nice that the genre is « growing up » and we can enjoy it not being so serious all the time, we should not forget why we got into it in the first place.

What is your opinion about metal artists right now? What type of metal do you listen? What bands do you like?

I like different stuff, everything from Eartha Kitt and Anita O´Day to Immortal. Regarding the metal scene I honestly do not follow it too closely. I pick up bands here and there but mostly I enjoy listening to the bands I discovered many years ago. Bands like Faith No More, Slipknot and Mastodon. I also enjoy Norwegian bands like Posthum and Nidingr.

Is it easy to be a woman in the metal world, especially when you’re a singer in a famous band? Which female metal artists are important according to you? In your opinion what do women bring to this world?

I got compared with female singers when I started singing in bands, and because of that I threw away all my albums with female singers. No one should be able to tell me that I sound like this or that woman. But still that is a common thing in the business, that women get compared with other women. Having that said, I do think there are some great female metal singers out there, but I would like to see some of them grow some more balls… Being a woman in this business is totally fine by me, but there are some people that obviously think that women do not have a place in this genre. They are ignorant and narrow-minded idiots of course, but unfortunately I see them too often out there. This is a black mark on the metal scene I think.

You were in Hellfest 2012 with DJERV. What do you think about the festival and its importance? Why is it an essential moment in metal life for the audience and the artists?

Hellfest is an amazing festival, and it was a great honor and opportunity for us to take part. We are very grateful for being a part of it. I also have to say I love the French people, and the way they have accepted Djerv. France is by far the country that has taken us in next to Norway and that is a really nice thing. It was our first ever concert in France at Hellfest, and we had a blast. We played Nantes and Paris later in the summer and these shows where also great for us. Now we are coming back to Paris in December and we are really looking forward to that. Vive La France!!

Thank you so much to Agnete for her time and her answers.

http://www.myspace.com/djervmusic
http://www.djervmusic.com
http://www.youtube.com/djervmusic
http://twitter.com/DjervMusic
http://www.last.fm/user/djervmusic
http://www.reverbnation.com/djervmusic